Linard : "Nous avons fait le maximum pour obtenir un délai supplémentaire"

Ce jeudi après-midi, l’UEFA a définitivement éliminé Bruxelles en tant que ville hôte de l’Euro 2020. Bruxelles ne bénéficiera donc pas d’un nouveau délai permettant d’obtenir les permis nécessaires pour la construction de l’Eurostadium.

"C’est une grande désillusion, a déclaré le président de l'Union belge Gérard Linard en conférence de presse ce jeudi soir. Personnellement, j’y croyais. Jusqu’au dernier moment, nous avons fait le maximum auprès de l’UEFA en vue d’obtenir un délai supplémentaire, mais nous respectons sa décision. Malgré nos différentes interventions, l’UEFA a donc pris cette décision qui, outre notre grande déception, va engendrer pas mal de conséquence négative. L’image de la fédération, de Bruxelles, capitale de l’Europe, et de notre pays va en souffrir. La Belgique vient de prouver qu’il était très difficile d’organiser de grands projets nationaux. Même si la fédération n’est en rien responsable de cette situation, nous avons certainement perdu beaucoup de crédit auprès des instances supérieures du football que sont l’UEFA et la FIFA. C’est assez grave. Notre fédération et ses 500.000 affiliés, les milliers de supporters de notre équipe nationale et tous les amateurs de football du pays ont perdu l’opportunité de vivre quatre matches très intéressants et de haut niveau, dont deux sans doute de nos Diables Rouges. Au niveau financier, c’est surtout un manque à gagner pour l’économie belge."

"Nous sommes dans une situation complètement aberrante, surenchérit Linard. Notre équipe nationale n’a jamais été aussi bonne mais nous ne pourrons pas accueillir l’Euro 2020 parce que nous n’avons actuellement pas de stade répondant à toutes les exigences du football moderne."

Et le président de l'URBSFA de poursuivre : "Malgré la réponse négative de l’UEFA, malgré tous les avis négatifs, nous espérons que les décideurs se rendront compte qu’il est important que la plus grande fédération sportive du pays ait un stade moderne, confortable, sécurisé et qui puisse accueillir au minimum 45.000 spectateurs. Permettre la construction de ce stade serait une belle façon d’atténuer notre désillusion et celle des fans des Diables Rouges. Si les procédures en cours aboutissent à un bon résultat, si fin janvier on a le permis de bâtir, le constructeur s'est engagé à construire le stade en 18 mois."

"Nous avons un contrat avec la ville de Bruxelles pour jouer dans le stade actuel qui court jusqu'au mois de mai 2018. Nous espérons bien qu'il soit prolongé. Le stade n'est pas hors service. Nous pouvons continuer à y jouer dans son état actuel. L'UEFA ne fera pas obstacle à cela. Il ne répond plus tout à fait aux normes mais nous avons une dérogation et il n'y aura pas de problèmes pour l'avoir encore" conclut Linard.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK