L'Euro 2000 a 20 ans : La Belgique accueille l'Euro, des Diables encourageants en ouverture face à la Suède

Cela faisait 16 ans que ce n'était plus arrivé et il a fallu que la Belgique l'organise pour que cela se concrétise: Les Diables Rouges participent à la phase finale d'un Euro, qui se déroule pour l'occasion, sur leurs terres et aux Pays-Bas. Pas de qualification donc pour l'équipe belge mais une série de matches amicaux, dont les résultats sont tantôt excellents (victoire contre l'Italie, match nul emballant 5-5 contre les Pays-Bas), tantôt inquiétants (match nul contre le Luxembourg, Kirin Cup déprimante, défaite contre la Finlande).

Cette campagne de matches amicaux a par ailleurs coûté la tête à Georges Leekens, qui est démis le 20 août 1999 avec le terrible bilan d'une seule victoire (contre Chypre...) depuis la Coupe du Monde 1998, pour 3 partages et 7 défaites. Robert Waseige prend la tête des Diables et se présente à l'Euro 2000 avec un groupe qui a retrouvé la confiance.


>> Lire aussi: Toni Brogno, le grand absent chez les Diables: "J'étais sûr à 2000% de ma place"


Les 22 sélectionnés par Robert Waseige pour l'Euro 2000

Gardiens: De Wilde, De Vlieger, Herpoel
Défenseurs: Deflandre, Valgaeren, Staelens, Peeters, Léonard, Van Meir, Hendrickx
Milieux: Clement, Vanderhaeghe, Wilmots, Goor, Walem, Van Kerckhoven
Attaquants: Mpenza, Strupar, Verheyen, Nilis, De Bilde, Mpenza

Des débuts encourageants

A tout seigneur, tout honneur: le 10 juin 2000, la Belgique ouvre l'Euro 2000, son Euro, qu'elle organise conjointement avec les Pays-Bas. Pour ce premier match de la compétition, les Diables affrontent la Suède. Le début du match est clairement à l'avantage des Suédois. Le trident Andersson (Kenneth, Patrick et Daniel) se crée les premières grosses occasions dans les 15 premières minutes. Les Belges réagissent par Mpenza, Verheyen et Strupar.

Le marquoir se déverrouille après 43 minutes de jeu. Bart Goor, grâce à un contre favorable, déboule sur l'aile gauche et gagne son duel face au gardien suédois, Hedman. Le stade explose, les Diables rejoignent le vestiaire avec un but d'avance. Les joueurs de Robert Waseige ne tardent pas à doubler leur avance au retour sur le terrain. Emile Mpenza - un peu aidé par son épaule - contrôle un ballon et décoche une frappe surpuissante qui va se loger dans les filets scandinaves.

3 images
Bart Goor, premier buteur de l'Euro 2000 © PASCAL GEORGE - BELGAIMAGE

Le trou est fait et l'on pense que la Belgique va connaitre une fin de match tranquille. C'est tout le contraire car Filip De Wilde remet les Suédois sur les bons rails bien malgré lui. Sur une passe en retrait anodine, le gardien anderlechtois marche sur le ballon. Johan Mjällby, resté à l'affût, n'en demande pas tant et subtilise le cuir pour marquer dans le but belge, désespérément vide.

La Suède reprend espoir et il faut un grand De Wilde pour stopper les essais de Ljunberg. La Belgique tient et la tâche des Diables est facilitée à la 81e minute lorsque Patrick Andersson est exclu pour une faute sur Goor.

La Belgique remporte son premier match de la compétition et se positionne au mieux pour la suite de l'Euro. Prochaine échéance: le 14 juin face à l'Italie.

La feuille de match

Belgique-Suède (2-1), 10 juin 2000
Stade Roi Baudouin, Bruxelles
Affluence: 46700
Euro 2000

Buts Belgique: Goor (43'), Mpenza (46')
But Suède: Mjällby (52')
Carte rouge: Andersson (81')

Belgique: De Wilde, Deflandre, Staelens, Valgaeren, Léonard (Van Kerckhoven, 72'), Verheyen (Peeters, 88'), Wilmots, Vanderhaeghe, Goor, Strupar (Nilis, 69'), Mpenza
Sélectionneur Belgique: Robert Waseige

Suède: Hedman, Nilsson (Lucic, 46'), Andersson, Björklund, Mjällby, Mellberg, Alexandersson, Andersson (Osmanovski, 70'), Ljunberg, Andersson, Pettersson (Larsson, 50')
Sélectionneur Suède: Lars Lagerback

Le match en intégralité

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK