L'Euro 2000 a 20 ans : Jeu set et match, les Pays-Bas humilient la Yougoslavie (6-1)

25 juin 2000. Le bouillant Kuip’ de Rotterdam est plein à craquer, garni d'écharpes oranges et prêt à exploser. Pour cause, l'équipe locale, les Pays-Bas s’apprêtent à affronter la Yougoslavie en quarts de finale de l’Euro 2000. Proclamés parmi favoris de la compétition, les joueurs Bataves sont souriants, confiants, presque sereins à quelques minutes de l’entame du match. Leur phase de groupe ? Ils l’ont tranquillement expédiée, remportant leurs trois matches (7 buts marqués, 2 encaissés). De l’autre côté, les Slaves sont moins fringants. Ils ont dû batailler pour s’extirper de leur groupe et n’ont clairement pas laissé la meilleure impression (4/9). L’opposition pourrait presque sembler déséquilibrée, le match déjà joué sur papier. 

Pourtant, ce sont les expérimentés Yougoslaves qui rentrent le mieux dans leur rencontre. Comme s’ils voulaient montrer qu’ils ne sont pas qu’un oiseau pour le chat oranje. Sinisa Mihajlovic met Edwin Van der sar à contribution d’une lourde frappe, mais le portier se détend bien. Predrag Mijatovic emboîte le pas de son partenaire et se permet de pénétrer dans l’antre du gardien batave. D’un crochet astucieux il s’infiltre, lève la tête et frappe...tout un stade retient son souffle mais Van der Sar est toujours aussi impérial.


>> Envie de revivre les matches de l'Euro 2000? : Retrouvez les résultats et les résumés vidéos de l'ensemble des rencontres


Une double occasion, simple piqûre de rappel, suffisante pour dérouiller la machine hollandaise, endormie jusque-là. Après une longue phase de rodage, le collectif de Frank Rijkaard se met enfin en marche. Et à partir de ce moment-là, la Yougoslavie ne voit plus voir le jour, torpillée par les incessants assauts adverses.

C’est Dennis Bergkamp, critiqué par les observateurs pour son manque d’impact dans le jeu batave jusque-là, qui va s’ériger comme le catalyseur de cette démonstration. D’une subtile louche en profondeur parfaitement maîtrisée, il lance un Patrick Kluivert qui n’en demandait pas tant. Malgré un contrôle raté, le goleador néerlandais devance la sortie de Ivica Kralj et inscrit le premier but du match (1-0, 24’). 

Le deuxième but est la copie conforme du premier, sauf que c’est Davids qui endosse le rôle de chef d'orchestre pour servir Kluivert sur un plateau. L’attaquant de Barcelone ne se fait pas prier et crucifie Kralj. En l’espace d’un quart d’heure, le verrou slave a explosé deux fois (2-0, 38’).

On se dit alors que l’entracte risque de faire du bien à une équipe yougoslave soudainement dépassée par la furia hollandaise. Mais elle ne fera, au final, que confirmer l'impression des 45 premières minutes : Les Pays-Bas sont largement supérieurs à leur adversaire du jour. Kluivert est déchainé et pousse Govedarica à la faute. Le médian yougoslave détourne un centre de Bosvelt dans ses propres filets. 3-0, avant l’heure de jeu, la messe semble déjà quasiment dite (51’).

D’autant plus que les Pays-Bas ne sont pas rassasiés. Inarrêtable, Kluivert veut son 3e but personnel. Il l'obtiendra...trois minutes plus tard. Beau numéro de Zenden côté gauche, centre à ras de terre, Kluivert dévie du tibia, Krajl est battu, la Yougoslavie s’écroule (4-0, 54')

Si la fin de match ne sera qu’une formalité tant l’opposition semble inégale, Marc Overmars en profitera pour participer au festival. D’abord d’une somptueuse et surpuissante demi-volée, puis d’une reprise emplie d’opportunisme qui ne laisse aucune chance au pauvre Kralj, totalement abandonné sur sa ligne (5-0, 78' puis 6-0, 90')

Le but de Milosevic en toute fin de match ne sera qu'une maigre consolation et ne fera qu'atténuer la sévérité du score. 6-1, et une démonstration totale des Pays-Bas face à une équipe yougoslave absente, dépassée, timorée par l'enjeu et qui quitte donc la compétition sur cette déroute. Aujourd’hui encore, il s'agit de la plus grosse victoire de l’histoire dans une phase éliminatoire d’un Euro.

Du côté hollandais, les visages sont évidemment rayonnants. Devant leur public, les troupes de Rijkaard ont régalé. Ils sont désormais qualifiés pour la demi-finale. Le dernier échelon à graver avant une potentielle finale dont se met à rêver tout le peuple batave. 

La feuille de match :

Pays-Bas - Yougoslavie (6-1), 25 juin 2000
De Kuip, Rotterdam
Affluence : 51.504
Euro 2000

Buts Pays-Bas : Kluivert (24', 38', 54'), Overmars (78', 90'), Govedarica (CSC 51')
But Yougoslavie : Milosevic (90')

Pays-Bas : Van der Sar (Westerveld 65'), Bosvelt, Stam, de Boer, Numan, Overmars, Cocu, Davids, Zenden (De Boer 80'), Kluivert (Makaay 60'), Bergkamp 
Sélectionneur : Frank Rijkaard

Yougoslavie : Kralj, Komlenovic, Dukic, Mihajlovic, Saveljic (J.Stankovic 56'), Stojkovic (D. Stankovic 52'), Govedarica, Jugovic, Drulovic (Kovacevic 70'), Mijatovic, Milosevic 
Sélectionneur : Vujadin Boskov

Revivez le match en intégralité

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK