L'Euro 2000 a 20 ans : Portugal-France, un Zidane en or et... la main du Diable

Deux ans après le sacre mondial de 1998 sur sol français, les Bleus allaient décrocher le titre européen en terrain belgo-neerlandais. Avec brio et buts en or.

Pour affronter le Portugal en demi-finale, la bande à Zizou avait écarté l’Espagne en quart. Mais la rencontre face à la Seleçao va s’avérer bien plus difficile. Les Fernando Couto, Costinha, Paulo Bento, Sergio Conceiçao, Joao Pinto, Luis Figo et autre Nuno Gomes vont donner des sueurs froides aux tricolores.

Par rapport au quart contre l’Espagne, Roger Lemerre (successeur d’Aimé Jacquet) opère deux changements : Emmanuel Petit et Nicolas Anelka renvoient Youri Djorkaeff et Christophe Dugarry sur le banc. Les titulaires habituels sont bien présents : Barthez, Thuram, Blanc, Lizarazu, Desailly, Deschamps (C), Vieira, Henry

Un Zidane époustouflant mais…

Le match engagé, tendu, avec des occasions de part et d’autre, des situations d’arbitrage litigieuses. Les Portugais ouvrent la marque dès la 20e minute par Nuno Gomez, servi par Sergio Conceiçao, et d’une reprise du gauche aussi somptueuse qu’inattendue. Barthez n’esquisse pas le moindre geste, médusé.


>> Retrouvez tous les résultats et tous les résumés en vidéo de l'Euro 2000


Les Champions du Monde vont pouvoir s’appuyer sur un Zizou des tout grands soirs. Magistral, omniprésent, rayonnant, décisif. A la 51e, Nicolas Anelka sert Thierry Henry, qui égalise.

Le match se joue à rien. Sans une parade miraculeuse de Fabien Barthez, la tête puissante d’Abel Xavier tue tout suspense juste avant la prolongation.

Abel Xavier : la main… du diable

On joue la 113e minute, la séance de tirs au but semble inéluctable. Les 50.000 spectateurs du Stade Roi-Baudouin piaffent déjà d’impatience à l’idée de ce duel à distance entre Fabien Barthez et Vitor Baia.

Mais le sélectionneur français fait tourner son effectif. Une bonne habitude, il est vrai avec un noyau particulièrement riche à sa disposition. David Trezeguet et Sylvain Wiltord sont montés, de même que Robert Pirès.

Combinaison Trezeguet-Wiltord dans le rectangle, le gardien Baia sort magistralement dans les pieds du premier, le deuxième a bien suivi et tire au but. Au premier poteau sa frappe est stoppée par la main d’Abel Xavier. Bras écarté du corps et mouvement vers le ballon, après avoir été alerté par un de ses assistants, l’arbitre Benkö accorde penalty. Colère noire chez les Portugais, Luis Figo jette son maillot à terre, Nuno Gomes est exclu. Les réclamations portugaises durent plus de 4 minutes.

Zidane prend ses responsabilités, inscrit le "but-en-or" décisif, envoie les Bleus en finale, et célèbre son but à sa manière habituelle : bras levé, main ouverte, sans plus.

Son adversaire sera connu le lendemain, après le match épique entre l'Italie et les Pays-Bas.

La feuille de match

Portugal-France (1-2), 28 juin 2000
Stade Roi Baudouin, Bruxelles
Affluence: 47000
Euro 2000

But Portugal: Gomes (20')
Buts France: Henry (51'), Zidane (117')

Carte rouge Portugal: Gomes (117')

France: Barthez, Thuram, Blanc, Desailly, Lizarazu, Deschamps, Vieira, Petit (Pires, 87'), Zidane, Henry (Trezeguet, 105'), Anelka (Wiltord, 72')
Sélectionneur France: Roger Lemerre

Portugal: Baia, J. Costa, Xavier, Couto, Vidigal (Bento, 61'), Teixeira (Jorge, 90'), Costinha, Figo, R Costa (Pinto, 78'), Conceicao, Gomes
Sélectionneur Portugal: Humberto Coelho

Revoir le match en intégralité

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK