L’Allemagne ne fait qu’une bouchée de la Lettonie avant l’Euro (7-1)

A huit jours de son premier match de l’Euro contre la France, l’Allemagne a rodé ses automatismes offensifs en écrasant 7-1 lundi la faible Lettonie devant un millier de supporters à Düsseldorf.

En choisissant la 138e nation du classement Fifa comme ultime adversaire avant le tournoi continental (11 juin-11 juillet), la Fédération allemande avait évidemment voulu offrir à la Mannschaft un dernier galop d’essai susceptible de lui donner élan et confiance.

Manuel Neuer, qui fêtait sa 100e sélection, et ses coéquipiers ont saisi l’occasion : ils ont mis du rythme, de l’enthousiasme collectif, et ont enfin concrétisé leurs occasions.

Cette victoire n’est pas sportivement significative mais importante mentalement pour une équipe en mal de certitudes, avant d’aborder le "groupe de la mort" de l’Euro à Munich contre la France (15 juin), le Portugal (19 juin) et la Hongrie (23 juin).

Cinq buts avant la pause, et cinq buteurs différents : Robin Gosens (19e), Ilkay Gündogan (21e), Thomas Müller (27e), le gardien letton Robert Ozols, qui a détourné dans son but un centre de Kai Havertz (39e) et Serge Gnabry (45e) !

Le danger est notamment venu de débordements dans la surface de Havertz, l’auteur du but vainqueur de Chelsea en finale de Ligue des champions, qui a placé quelques redoutables passes en retrait, comme sur le premier but offert à Gosens.

Avec six changements de joueurs, le rythme est un peu tombé en deuxième période, mais Timo Werner (50e) et Leroy Sané (76e) ont poursuivi le festival.

Seul point noir, Manuel Neuer n’a une fois de plus pas réussi à garder sa cage inviolée. Aleksejs Saveljevs a profité d’une erreur de concentration de la défense pour sauver l’honneur letton (6-1, 75e).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK