Euro 2020 : L’Espagne bute sur la Suède, premier faux pas d’un cador dans cet Euro

L’Espagne n’est pas parvenue à faire sauter le verrou suédois et à concrétiser une nette domination lundi soir pour son entrée en lice dans l’Euro 2020 à Séville. La Roja dirigée par Luis Enrique a donc dû se contenter d’un triste 0-0 alors que la Suède a fait le dos rond sans prendre trop de risques et est même passée à côté du hold-up à deux reprises. Au classement du groupe E, Suède et Espagne (1 point) se placent dans le sillage de la Slovaquie (3 pts), victorieuse 1-2 face à la Pologne (0 pt) plus tôt.


►►► À lire aussi : Euro 2020: Moins d’une passe par minute pour la Suède : la statistique hallucinante qui fait rager l’Espagne


 

85% de possession de balle mais pas de but pour la Roja

L’Espagne est donc le premier cador de ce tournoi qui trébuche lors de cette première journée. La Roja avait pourtant jeté les bases pour faire plonger la Suède en prenant immédiatement le contrôle du jeu. Après 45 minutes, les statistiques de possession de balle étaient d’ailleurs étouffantes : 79% de possession pour l’Espagne, 19% pour la Suède. Les Suédois n’ont cependant pas eu grand-chose à envier à leurs adversaires en termes d’occasions franches dans cette première période. Leur gardien Robin Olsen a ainsi dû intervenir face à Dani Olmo à deux reprises (16e et 45e) alors qu’il a été gracié par un Alvaro Morata très maladroit (38e).

Son collègue Unaï Simon – préféré à David De Gea – l’a quant à lui échappée belle sur la seule offensive suédoise de cette première période. Entouré de défenseurs espagnols, Alexander Isak s’était en effet frayé un chemin pour décocher une frappe. Battu, le portier de l’Athletic Bilbao a pu compter sur Llorente pour sauver la balle devant la ligne et l’envoyer sur le poteau (41e).

En deuxième période, la tendance du match ne s’est pas vraiment inversée avec des Suédois toujours aussi passifs et regroupés dans leurs 20 derniers mètres. Encore une fois, comme en première période, seul Isak a tenté de proposer quelque chose dans la moitié de terrain adverse. Et cela a failli payer. Lancé dans un 3 contre 1 mal engagé, l’attaquant de la Real Sociedad est incroyablement parvenu à réussir un centre au deuxième poteau où Marcus Berg a complètement raté sa reprise pour épargner une nouvelle fois les Espagnols (61e).

Ces derniers ont continué à oppresser leurs adversaires mais toujours sans réussite. Les entrées au jeu de Sarabia, Alcantara, Oyarzabal, Moreno et Ruiz n’ont pas servi à déclencher cette étincelle fondamentale pour amener plus de folie au jeu espagnol. Homme du match, le gardien suédois Olsen a conclu sa soirée 5 étoiles par un dernier arrêt face à Gerard Moreno (90e) pour garder la forteresse suédoise inviolée.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK