Euro 2020 - Kasper Hjulmand : "Nous ne nous considérons pas comme des outsiders, nous voulons attaquer et être créatifs"

En demi-finale d'un Euro pour la première fois depuis 1992, année où il avait remporté le titre, le Danemark jouera une place en finale de l'Euro 2020 mercredi contre l'Angleterre à Londres. "C'est un immense défi que tout le monde veut relever", a préfacé Kasper Hjulmand, le sélectionneur danois, mardi en conférence de presse. Mais pas question de déroger à sa philosophie : "nous voulons attaquer et être créatifs".


►►► À lire aussi : toute l'actualité de l'Euro 2020
►►► À lire aussi : Hojbjerg-Kane, Christensen-Mount, ces adversaires qui se connaissent par cœur


Avant ce grand rendez-vous, Hjulmand a rassuré sur l'état d'esprit de son groupe. "Nous avons hâte de jouer ce match et nous ne sommes pas plus nerveux que d'habitude. C'est un immense défi que tout le monde veut relever. C'est le genre de match que chaque joueur rêve de disputer étant enfant. Nous ne sommes pas plus nerveux (que d'habitude), nous sommes juste excités, nous avons hâte d'être au coup d'envoi. Nous allons donner le meilleur de nous-mêmes, nous sommes forts, confiants et calmes, on a toujours été comme ça. Cette équipe a tellement confiance en elle, on va juste y aller jour après jour. Ce n'est pas de la nervosité, c'est plutôt de l'excitation."

Face à une équipe anglaise qui n'a pas encore encaissé dans le tournoi, les Danois devront aussi gérer l'ambiance dans un stade de Wembley acquis à la cause des Three Lions. "Ils auront beaucoup de supporters mais il ne faut pas oublier qu'ils ont une immense pression et des attentes très élevées. Ce ne sera pas facile pour eux et nous devons utiliser cette situation en notre faveur."

En octobre dernier, la Danish Dynamite s'était imposée 0-1 à Wembley face à l'Angleterre en Ligue des Nations, dans le même groupe que la Belgique. "Nous sommes convaincus que nous avons une chance dans ce match. La rencontre de l'année dernière à Wembley nous permet d'y croire évidemment."

L'équipe a pris confiance au cours du tournoi. Elle est sûre de ses qualités et s'est "écartée de cette image d'outsiders". "Nous essayons de prendre l'initiative peu importe quelle équipe se trouve en face de nous. Nous voulons jouer avec courage et marquer le premier but. Nous ne sommes évidemment pas les favoris, mais notre mentalité ne consiste par à produire un football d'outsiders, juste défendre et espérer. Nous ne nous considérons pas comme des outsiders, nous voulons attaquer et être créatifs. L'idée c'est de ne pas regarder l'adversaire et se dire 'oh, ces gars sont meilleurs que nous' ".

Les Danois jouent "pour et avec" Eriksen

La parcours danois a commencé par un frison glaçant : l'arrêt cardiaque de Christian Eriksen. Paralysé par la peur pour leur équipier contre la Finlande, les Vikings danois ont ensuite été porté par un supplément d'âme. 'Il est avec nous et nous jouons toujours pour et avec lui, il n'y a aucun doute là-dessus. (...) Ce n'est pas un avantage de jouer sans Christian mais quelque chose s'est passé. Le soutien et la compassion offerts par le peuple danois fait que nous avons tant donné, cela a donné un sens à notre combat. Actuellement, la population du Danemark est intimement liée, les jeunes et les vieux. Même les gens qui d'habitude ne suivent pas le foot. Cela montre le meilleur du Danemark."

Ce drame a fait monter la cote de sympathie des Danois. "Le soutien que nous avons reçu nous a donné un surcroît d'énergie pour jouer un tel match, c'est émouvant, fort, donc merci de nouveau. Nous allons affronter une grande équipe d'Angleterre, j'ai beaucoup de respect pour eux. Mon homologue Gareth Southgate a fait du bon travail. C'est une bonne équipe avec beaucoup de qualités, beaucoup d'unité, des joueurs d'expérience. Nous allons affronter une équipe très forte, mais nous sommes aussi une équipe forte et nous croyons en nous-mêmes. Nous abordons ce match avec beaucoup d'enthousiasme et d'espoir. Ce qui est sûr, c'est que nous allons donner le maximum une fois de plus. Nous croyons vraiment que ce sera dur pour l'Angleterre de nous battre. Nous venons pour gagner."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK