Emanuele Giaccherini, buteur face à la Belgique en 2016 : "Comme en 2016, la Belgique est favorite mais..."

Ce lundi dans Complètement Foot, David Houdret, Pascal Scimè et Nordin Jbari ont reçu un invité exceptionnel, Emanuele Giaccherini. L’Italien de 36 ans avait marqué contre la Belgique lors de l’Euro 2016. Il a préfacé ce nouveau duel belgo-italien.

Giaccherini a tout d’abord été impressionné par les défenseurs belges face au Portugal. "Ne pas prendre de but tout en étant mis sous pression par le Portugal ce n’est pas une chose facile. J’ai vu une équipe de Belgique avec un collectif plus soudé qu’il y a 5 ans. On sent que Martinez a fait un excellent travail. Les deux équipes étaient très fortes. Je crois que la Belgique a beaucoup plus faim que le Portugal qui avait déjà remporté un titre il y a 5 ans."

Pour ce joueur fraîchement retraité et ayant transité par la Juventus, Naples ou encore de Sunderland, l’une des clés du match côté italien sera les flancs. "L’Italie est très forte sur les flancs. Les latéraux et les ailiers poussent énormément. Selon moi le milieu de terrain sera prépondérant. Mais la Belgique reste la favorite cette année."

Celui que je crains le plus c’est Lukaku parce que c’est un joueur extraordinaire.

International à 29 reprises, l’ailier italien a également analysé les premiers mois de Roberto Mancini à la tête de la Squadra Azzura. "Il a apporté sa mentalité. Il a imposé le jeu au sol dès son arrivée. Il prend exemple sur le football espagnol et il essaye de s’inspirer du Barça de Guardiola. Mancini aime jouer entre les lignes avec les joueurs de côtés qui rentrent dans le jeu et s’appuient sur l’attaquant. En plus de tout ça, il a créé un groupe fantastique. Il y a une véritable osmose entre les plus jeunes et les plus anciens."

Malgré les progrès réalisés par l’Italie, Emanuele Giaccherini s’inquiète face aux individualités belges. "Il y a des grands noms comme Hazard, De Bruyne, Lukaku, mais derrière il y a des joueurs comme Mertens avec qui j’ai joué et qui peut inscrire un but ou être décisif à n’importe quel moment. Mais il y a aussi Carrasco et Thorgan Hazard. Celui que je crains le plus c’est Lukaku parce que c’est un joueur extraordinaire. Il vit une période fantastique. Il faudra s’en méfier."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK