Belgique-Hongrie : Les 5 raisons d'y croire

Belgique-Hongrie : Les 5 raisons d'y croire
Belgique-Hongrie : Les 5 raisons d'y croire - © Tous droits réservés

Pour avoir suivi et commenté les matchs de la Hongrie, je vois 5 raisons de se montrer confiant avant de les affronter:

1. LA FATIGUE : Les "Magics Magyards" ont beaucoup donné pour accéder aux 1/8èmes de finale. Plusieurs d'entre eux ont débarqué à cet Euro hors condition physique ou en manque de temps de jeu. Leur véritable "patron" en milieu de terrain, Gera, porte le poids des saisons: 37 ans.

2. LA DÉFENSE : Elle est devenue le talon d'Achille de l'équipe hongroise. Les latéraux gauche et droit: Kadar et Fiola, sont blessés, ce qui oblige l'arrière central Long à évoluer à droite, et Juhasz en défense centrale. Hélas, les plus belles années de l'ex-Anderlechtois sont derrière lui: hier, contre les équipiers de Ronaldo, Roland était le maillon faible de l'arrière garde rouge. Dans les buts, le quadragénaire Kiraly et son célèbre pantalon de jogging sont certes très sympathiques, mais le gardien de Haladas n'a pas l'étoffe de Courtois. Son équipe a encaissé 4 buts.

3. L'ATTAQUE :  Même s'ils ont inscrit 6 buts, les Hongrois ont des problèmes offensifs. Le but égalisateur contre l'Islande, à la 88è, est un own goal de Saevarsson, et les deux de Dzsudzsak, hier, sont des tirs déviés par un pied portugais. Durant les qualifications, les hommes de Berndt Storck n'ont inscrit que 14 buts en 12 rencontres (barrages contre la Norvège inclus). Même si l'effectif compte 6 attaquants, Il n' y pas de "grand" buteur dans cette équipe: Nikolic est le meilleur réalisateur du championnat polonais, Böde est celui du championnat de Hongrie, Szalai n'a joué que 12 matchs avec Hanovre, Priskin n'est que la doublure de Szalai, etc....

4. LES CARTES JAUNES : 8 titulaires potentiels sont "jaunis", ça pourrait leur trotter en tête, avant les quarts de finale auxquels tous se sont pris à rêver.

5. LE TALENT: Ce n'est pas faire injure à ces valeureux Hongrois (qui ne doivent qu'à eux leur qualification pour le 2ème tour de l'Euro) que de dire qu'en termes de talent pur et d'expérience du haut niveau, ils ne valent pas les Diables. A part Dzsudzsak, Kiraly et Gera, aucun nom connu, et à l'exception du Werder Brême (Kleinheisler), pas un seul club de standing.

Comme le titrait "L' Equipe", la Hongrie c'est le Leicester de l' Euro. Et c'est vrai que leur enthousiasme est admirable, leur jeu est généreux, la confiance les habite, les 15.000 fans qui les suivent leurs donnent des ailes, de même que l'engouement sans précédent à Budapest et partout au pays,....mais les hommes de Wilmots n'auront pas d'excuse s'ils ne passent pas.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK