Alex Teklak : "Si ça ne va pas avec Chadli, Trossard a une palette plus large pour jouer à cette position"

Dans "Complètement Foot" ce dimanche, à J-1 de cette 3e rencontre face à la Finlande, David Houdret, Pascal Scimè, Alex Teklak et Manuel Jous, notre envoyé spécial auprès des Diables, ont débattu des légères inquiétudes quant au manque de joueurs de flanc pour la suite du tournoi. Carrasco ? Trossard ? Praet ? Les différentes solutions possibles ont été évoquées.

Dans une interview accordée avant le départ pour la Russie, Roberto Martinez est revenu sur les possibilités qui s'offraient à lui au niveau des flancs. Le sélectionneur national semble avoir écarté la piste de Dennis Praet à cette position. Concernant le joueur de Leicester, Alex Teklak rappelle qu'il a déjà joué sur le côté à Anderlecht : "Il faut se souvenir qu'au départ, Praet jouait en 10 et ça ne fonctionnait pas avec Hasi. Il l'avait donc décalé sur le côté gauche avec Deschacht dans son dos. Et Praet avait vraiment appris son métier là. Il avait même remercié par la suite Hasi, parce qu'il avait reconnu que devoir courir autant vers l'arrière que vers l'avant, c'est quelque chose qu'il avait rarement fait sur un flanc et ça lui avait permis finalement de se développer, d'obtenir aussi des prix individuels et un très beau transfert à l'étranger. Là, en l'occurrence, c'est dans un système un peu différent. Mais je ne crois pas que Martinez veuille brouiller des pistes ou envoyer une fausse piste. Je me dis que ça a fait le fruit d'une réflexion de sa part parce qu'ils se sont souvenus de ça. Praet a déjà joué sur le côté et il a d'ailleurs joué dans plein de positions.

Pascal Scimè se montre quant à lui moins convaincu par cette option de Dennis Praet : "C'est plus un joueur de couloir intérieur avec une défense à quatre, soit un joueur d'axe. Ou il peut faire comme il l'a fait en Italie et jouer derrière l'attaquant de pointe aussi éventuellement." Et Manuel Jous de poursuivre : "Pour Martinez, c'est un joueur qui doit évoluer au centre. Donc je ne pense pas que dans son esprit, ce soit réellement une option. S'il aligne Chadli, c'est qu'il a 100% de garantie qu'il n'y a aucun risque avec lui. On s'était posé la question quand Boyata avait commencé contre la Russie. S'il a été lancé, c'est que c'était bon. Ce sera la même chose avec Chadli et je crois que s'il y a un petit risque avec Chadli, il sera quand même tenté de lancer l'option Trossard.

Notre consultant poursuit la réflexion sur Nacer Chadli en soulevant la question de la gestion du groupe : "C'est vrai qu'on évoque les choix de Martinez, mais Chadli a peut-être envie de jouer. Comment le prendrait-il si ce n'est pas lui qui commence le match alors qu'il est médicalement prêt ? Il ne va pas être content. Je pense que Martinez n'a pas envie d'avoir un Chadli qui n'est pas content dans son équipe. Je crois qu'en termes de hiérarchie, c'est absolument logique de faire commencer Chadli et personne d'autre à sa place à l'heure actuelle."

 

Pour occuper une position comme celle-là, un joueur de combinaisons courtes et d'espaces, qui est plus Trossard, est plus intéressant.

Pour Alex Teklak, Leandro Trossard serait davantage une option à cette position : "Il a beaucoup joué sur le côté à Genk. Il venait sur le côté et rentrait à l'intérieur. Il a énormément joué dans cette position décalée sur le côté gauche, en faux ailier. Il est intelligent et il a tellement progressé en Premier League, que c'est vraiment une option envisageable. C'est vraiment un excellent joueur, très bon dans les combinaisons, dans les switches de positions. Il sait où il doit se placer quand un adversaire lui laisse de l'espace. C'est vraiment quelqu'un qui a un profil intéressant pour jouer à cette position.

L'équipe de Complètement Foot s'est aussi demandée s'il valait mieux envisager Leandro Trossard que Yannick Carrasco. Notre consultant rappelle que Carrasco s'était surtout imposé à cette position par défaut. Et poursuit :"Je pense que Trossard a une palette de jeu plus complète. Et Carrasco n'a jamais été aussi fort que lorsqu'il jouait comme deuxième attaquant. Pour occuper une position comme celle-là, un joueur de combinaisons courtes et d'espaces, qui est plus Trossard, est plus intéressant. Ce n'est pas qu'il est meilleur que Carrasco, mais il a une palette plus large pour jouer à cette position."

Et Manuel Jous de conclure : "Il n'y a pas énormément de risques à tenter le coup dans un match comme celui-là, puisqu'on a déjà cette garantie d'être qualifié. Dans un grand tournoi, si ce n'est pas possible avec Chadli, pourquoi ne pas tenter l'option Trossard plutôt que Carrasco qui l'a effectivement déjà fait dans le passé. On sait qu'il n'aime pas quand il doit s'occuper d'une tâche défensive. On parle de la gestion du groupe, je crois que ce serait en plus un bon signal vis-à-vis d'un Leandro Trossard qui avait vraiment marqué des points, notamment lors du match contre la Biélorussie. Je crois que si ça ne va pas avec Chadli, ça pourrait à plusieurs égards être une bonne idée de tenter Trossard.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK