Walem : "Il ne nous a pas manqué grand chose..."

La Belgique a résisté à l'Espagne pendant 89 minutes mercredi mais s'est finalement inclinée 2-1 lors de son deuxième match à l'Euro espoirs en Italie. Battus par la Pologne lors de leur première sortie, les Diablotins ne peuvent plus accéder aux demi-finales. "Il ne nous a pas manqué grand chose dans cet Euro. Nous nous inclinons encore une fois sur des détails", a déclaré le sélectionneur de la Belgique Johan Walem après la rencontre.

"Le groupe a du mal à accepter cette élimination", a-t-il ajouté sur l'amertume ressentie par le noyau. "Nous avons fait un bon match mais la marge d'erreur était très petite. La phase finale d'un Euro, c'est un niveau plus haut que les qualifications. L'Espagne avait plus à perdre que nous. On a essayé de rester le plus organisés possible et d'exploiter nos qualités. Le but était de trouver des solutions pour développer notre jeu et je pense que nous y sommes parvenus. On a sérieusement embêté l'Espagne mais il a manqué ce petit pourcentage de qualité. Les jeunes doivent continuer à apprendre. Des équipes comme l'Italie ou l'Espagne alignent des joueurs qui sont déjà au top niveau. Nos jeunes doivent encore faire ce petit pas pour l'atteindre."

Pour cette rencontre contre l'Espagne, Walem avait opéré trois changements par rapport au onze aligné contre la Pologne. Dans les buts Nordin Jackers a notamment laissé sa place à Ortwin De Wolf. "Ce n'était pas facile de mettre Nordin sur le banc. Il s'agit d'une décision que j'ai prise avec le staff. Nordin a eu du mal à accepter, il veut toujours montrer qu'il est le meilleur. Je suis content de la prestation d'Ortwin qui a réalisé un très bon match."

Maintenant que les Diablotins ne peuvent plus se qualifier pour les demi-finales, il s'agira de profiter et de tenter de se faire plaisir contre l'Italie samedi.

"Je vais faire en sorte que les joueurs puissent passer du temps avec leur famille", a expliqué Walem. "Contre l'Italie, nous voulons montrer que nous avons notre place dans cet Euro. On va voir dans les prochains jours qui va jouer. Cela va dépendre de la motivation, du physique et du mental. Je n'ai pas peur de faire des changements. Je sais que tout le monde va tout donner dans mon groupe. Cette fois-ci nous jouerons dans un stade plein, ce sera certainement une belle expérience."

Le coach de l'Espagne Luis de la Fuente est lui aussi revenu sur la rencontre en conférence de presse. "Mes joueurs ont tout donné. Il faisait très chaud et le terrain était sec. Du coup, la circulation du ballon était plus lente. Nous devons désormais gagner une nouvelle fois pour espérer une place en demi-finale", a-t-il déclaré.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK