Les Diablotins perdent contre l'Espagne, mission impossible pour la qualif

Les Diablotins se sont inclinés face à l’Espagne ce mercredi soir (2-1). Dominés et menés au score dès les dix premières minutes, ils auront pu compter sur une défense solide pour contrer les offensives espagnoles pendant la presque totalité de la rencontre avant d’encaisser un deuxième but en fin de match des oeuvres de Pablo Fornals. Sebastiaan Bornauw est le buteur côté belge, suite à un corner mal dégagé.

Les Espagnols prennent le match en main dès l’entame de la première mi-temps et ne tarderont pas à prendre l’avantage. Dani Olmo ouvre le score à la septième minute d’un plat du pied ne laissant aucune chance à De Wolf. Le joueur du Dinamo Zagreb sera l’un des joueurs les plus en vue de ce match. Dominés, les Diablotins arrivent malgré tout à égaliser à la 24ème minute suite à un cafouillage sur corner. Sebastiaan Bornauw sera le plus vif dans le petit rectangle et remettra les équipes à égalité. L’Espagne continue sa domination, se créé des occasions via Dani Ceballos notamment mais la défense belge tient bon. 1-1 à la mi-temps.

En seconde période, le ballon et les occasions restent toujours majoritairement espagnols. A la 54ème minute, un coup franc majestueux de Dani Ceballos viendra notamment s’écraser sur le montant du but de De Wolf. Plus entreprenants en fin de match, les Diablotins se créeront quelques possibilités via Amuzu ou Leya Iseka. Cette volonté de jouer vers l'avant pour aller chercher une victoire presque impérative laissera toutefois plus d'espace aux offensives espagnoles. Pablo Fornals en profitera pour crucifier les espoirs belges à la 89ème minute d’une frappe puissante. La domination espagnole aura donc payé en toute fin de match.

Cette nouvelle défaite amène le bilan belge à un décevant 0 sur 6. Plus tard dans la soirée, la Pologne a donné une leçon de réalisme à l'Italie (0-1). L'indécision reste donc totale au sein de la poule A. La Pologne est en tête avec 6 points devant l'Italie (3), l'Espagne (3) et la Belgique (0), dans l'impossibilité de conquérir la première place, peut mathématiquement encore terminer meilleure deuxième parmi les trois poules. Le scénario est toutefois hautement improbable. Samedi, la dernière journée opposera l'Italie à la Belgique et la Pologne à l'Espagne.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK