Emre condamné à plus de deux mois de prison pour racisme

Emre Belozoglu
Emre Belozoglu - © BULENT KILIC - BELGAIMAGE

Une cour criminelle d'Istanbul a condamné mardi le footballeur turc Emre Belozoglu à deux mois et deux semaines de prison avec sursis pour avoir proféré des "insultes racistes" lors d'un match en 2012 en Turquie.

Les juges ont décidé de surseoir à l'exécution de la peine, que Belozoglu devra toutefois purger s'il récidive au cours des cinq prochaines années, a précisé le journal Hürriyet.

Le Parquet avait requis contre lui une peine de deux ans de prison ferme.

Agé de 33 ans, le milieu de terrain international du club de stambouliote de Fenerbahçe a été reconnu coupable d'avoir proféré des insultes racistes à l'endroit de l'Ivoirien Didier Zokora (Trabzonspor) lors d'un match en avril 2012.

A la suite de cet incident, les autorités du football turc avaient infligé à Belozoglu une suspension de deux matches sans reconnaître le caractère raciste de ses insultes.

Connu pour ses coups de colère, le joueur aurait lancé un "sale nègre" à Zokora, selon la presse sportive turque.

Il s'était ensuite excusé. "Dans le feu de l'action, on dit parfois de mauvaises choses. J'ai utilisé un mot stupide", avait-il plaidé.

Le joueur turc avait déjà été impliqué dans une affaire similaire lorsqu'il évoluait en Angleterre à Newcastle, en 2007, où il avait lancé des insultes racistes contre trois joueurs d'Everton. Cet incident l'avait poussé à quitter l'Angleterre.


AFP

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK