Witsel : "Même pour 60 millions, le Zenit aurait dit non !"

Axel Witsel
Axel Witsel - © RTBF

Axel Witsel, courtisé par de nombreux clubs au cours de ce mercato estival (les noms de Chelsea, du PSG, de l’AC Milan, de la Juventus... ont circulé), restera finalement au Zenit St-Pétersbourg "au moins jusqu’au janvier". Cette situation ne poserait "aucun problème" au médian des Diables Rouges.

"Il est à présent certain que je resterai au Zenit jusqu’en janvier, a expliqué Axel Witsel au micro de la RTBF. Ensuite, on verra bien. Si mon transfert ne s'est pas réalisé, ce n’est pas pour une raison d’ordre financier ou parce que les offres reçues ne m’intéressaient pas, c’est pour une raison d’ordre sportif. Il était important pour le Zenit de me conserver pour l’instant. Je le répète, on verra ensemble ce qu’il en est en janvier. Je ne suis pas déçu de rester au Zenit, pas du tout. Dans ma tête, tout était très clair. Rester au Zenit ne me pose pas le moindre problème. Je vais rester concentré comme je l’ai toujours été. Il y a eu des offres en provenance d’Italie, mais même si on avait proposé 60 millions d’euros au Zenit, ils auraient refusé la transaction !"

Fixé sur son avenir proche, Witsel peut se concentrer sur les deux prochains matches des Diables. Deux rencontres primordiales sur la route de l'Euro. "Je ne sais pas si la qualif" sera dans la poche avec un 6/6 mais c'est important de prendre le maximum de point. On vise absolument le 6/6. On s'est mis un peu en difficulté avec notre défaite au pays de Galles. Il faut relever le niveau. On a tous repris dans nos clubs. On s'est bien reposé et on est prêt à attaquer ces deux matches. On est bien".

"Si on bat la Bosnie. On les mettra à six points et ce sera presque fini pour eux. C'est un match très, très important. On s'attend à un match costaud et physique. A nos de prendre nos responsabilités et de faire le jeu", conclut Witsel.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK