La Juventus ou l'art de flairer le bon coup à moindre coût

Pirlo - Pogba - Cannavaro : les transferts à moindre coût de la Juve
4 images
Pirlo - Pogba - Cannavaro : les transferts à moindre coût de la Juve - © Belga Image

C’est désormais officiel : en fin de saison, Aaron Ramsey rejoindra la Juventus de Turin. Après onze ans et plus de 350 matches sous le maillot d’Arsenal, le Gallois change de crèmerie et rallie l’Italie. En fin de contrat, il ne coûtera pas un centime aux Turinois. Un superbe coup de la Vieille Dame, adepte des transferts à moindre coût ces dernières saisons. Tour d’horizon des transferts les plus rentables réalisés par les Turinois depuis dix ans.

2009 : Le retour au bercail de l’enfant du pays, Fabio Cannavaro

Coût du transfert : 0 euros

Libre de tout contrat après trois saisons au Real Madrid, Cannavaro décide, en 2009, de revenir au pays en paraphant un contrat avec son ancien club, la Juventus. Âgé de 36 ans, le Ballon d’Or 2006 ne restera qu’un an dans le Piémont, le temps de disputer 33 rencontres, avant de tranquillement terminer sa carrière à Al-Ahli, aux Emirats arabes unis.

 

2011 : Andrea Pirlo, le maître d’orchestre de la symphonie piémontaise

Coût du transfert : 0 euros

En 2011, Pirlo choque tous les observateurs italiens en signant un contrat avec la Juventus. Après un début de carrière à l’Inter Milan et dix années sous le maillot de l’AC Milan, le maestro rejoint la 3e grosse équipe transalpine. Un choix de carrière que les fervents supporters rossoneri du Milan ne lui pardonneront jamais. Sous le maillot de la Juve, il enchainera quatre belles saisons (164 matches) avant de traverser l’Atlantique et de se lancer dans une dernière danse avec le FC New York City.

2012 : Paul Pogba, le coup de maître financier

Coût du transfert : 0 euros

Plus value estimée : 105 millions d’euros

En 2012, Paul Pogba, alors âgé de 19 ans, se morfond sur le banc de Manchester United. Les dirigeants de la Juve, eux, flairent le bon coup. Quelques mois plus tard, le médian français, libre de tout contrat, se lie gratuitement aux Turinois. Sous la vareuse des Bianconeri, il explosera aux yeux du grand public et poussera…Manchester United à le rapatrier quatre ans plus tard. Le coût de cette transaction ? 105 millions. 105 millions de bénéfice pur pour la Vieille Dame.

2014 : Kingsley Coman, le diamant brut du PSG

Coût du transfert : 0 euros

Plus value estimée : 21 millions

Comme beaucoup de jeunes avant lui, Coman n’a jamais vraiment eu sa chance au PSG. Barré au sein de l’attaque parisienne, il quitte la capitale française et rallie la botte à l’aube de la saison 2014-2015. Il y restera deux ans avant de partir au Bayern pour faire ses dents et s’aguerrir. D’abord prêté deux ans puis vendu aux Bavarois pour 21 millions en 2017, il aura rapporté gros aux caisses turinoises.

2015 : Sami Khedira, l’assurance tout risque turinoise

Après cinq ans au Real Madrid, Sami Khedira semblait avoir fait le tour de la question à la Maison Blanche. Libre de tout contrat, l’Allemand s’engage en 2015 avec la Juve, à la quête d’un nouveau défi. Milieu récupérateur d’expérience, il y apporte sa hargne et son sens du placement depuis. Pas toujours titulaire cette saison, il reste un pion important du vestiaire turinois.

2018 : Emre Can, un transfert gratuit…ou pas

Coût de la transaction : 18 millions d'euros

Alors que la Juventus et Can se draguaient mutuellement depuis plusieurs mois, le médian allemand a paraphé un contrat de quatre ans avec les Bianconeri l’été dernier. Et même si son contrat avec Liverpool arrivait à échéance, le médian relayeur aura coûté près de 18 millions aux Turinois.

Ils ont dû payer diverses commissions et primes à la signature. Ils pourront néanmoins payer cette somme en deux ans. Parmi les transferts sus-nommés, celui de Can est donc celui qui aura coûté le plus cher aux Transalpins.

Malgré tout, certains gros transferts semblent inévitables

Les six joueurs énumérés ont donc été transférés gratuitement – ou presque – par la Juventus ces dix dernières années. Et ce n’est pas tout, d’autres transfuges comme Adrian Mutu, Dani Alves ou Patrice Evra ont été débauchés à moindre frais par les dirigeants piémontais. La Vieille Dame ou l’art de transférer à moindre coût. Si les Bianconeri sont septuples champions d’Italie en titre, c’est aussi grâce à ça. A contrario, les arrivées d'Higuain (90 millions), de Cristiano Ronaldo (100 millions) ou de Paulo Dybala (40 millions) auront été plus onéreuses. Comme quoi, même les clubs qui parviennent à flairer certains bons coups, se voient obligés de casser leur tirelire pour d'autres.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK