La Juventus met la pression sur Naples, la Fiorentina rend hommage

La Juventus Turin a mis la pression sur Naples en lui prenant provisoirement la place de leader, tandis que la Fiorentina s'est recueillie avec émotion, une semaine après le décès de son capitaine Davide Astori, dimanche lors de la 28e journée du championnat d'Italie.

Au rayon sportif, les Bianconeri comptent désormais 71 points, deux de plus que des Napolitains dos au mur avant leur déplacement à Milan en soirée. Si leur rivaux ne s'imposent pas contre l'Inter (5e), les Piémontais vireront même seuls en tête pour la 1re fois cette saison à huit journées de la fin.

Pour conclure idéalement une semaine marquée mercredi par la qualification en quart de finale de la Ligue des Champions grâce à une belle victoire contre Tottenham (2-1), la Juventus s'en est une nouvelle fois remis contre Udinese (2-0) à Dybala, auteur d'un doublé quatre jours après un but déjà décisif à Londres.

A noter que Higuain, également buteur mercredi, à lui raté un penalty face au 12e...

La Juve redevenue chirurgicale, c'est donc plus au sud, à Florence, qu'il fallait être pour connaître des émotions.

La Fiorentina (9e), sobre vainqueur (1-0) de la lanterne rouge Benevento grâce à Vitor Hugo, a en effet dit adieu à son capitaine dans une ambiance irréelle et avant une rencontre au goût amer.

Une marée de violet, des joueurs aux visages marqués et une minute d'un silence assourdissant ont en effet submergé le stade Artemio Franchi.

Au coup d'envoi, l'hommage a pris la forme de milliers de ballons blancs et violets lâchés dans un ciel alourdi par toutes les larmes de la Toscane.

Avant la visite de l'AC Milan au Genoa en fin d'après-midi, la Lazio (4e), freinée à Cagliari (2-2) mais toute heureuse de l'égalisation d'Immobile dans les arrêts de jeu (90+5), a elle vu le fossé se creuser avec la Roma (3e), vainqueure (3-0) du Torino vendredi. Trois points séparent désormais les deux rivaux romains.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK