La Coupe enflamme le week-end de reprise en Italie, trois Belges en lice pour la victoire

Cristiano Ronaldo, Dries Mertens, Romelu Lukaku et Alexs Saelemaekers
3 images
Cristiano Ronaldo, Dries Mertens, Romelu Lukaku et Alexs Saelemaekers - © Belga Image - RTBF

L’Italie recommence à vivre au rythme du football ce vendredi. Pas encore de Serie A au menu mais des demi-finales retour de Coupe d’Italie très attendues. Vendredi soir (21h), la Juventus recevra Milan après le partage 1-1 de l’aller. Samedi, l’Inter tentera de remédier à la défaite 0-1 subie face à Naples lors de la première manche.

Habituellement snobée en cours de saison, la Coupe d’Italie s’est transformée par la force des choses en véritable objectif pour les quatre équipes restantes. Un objectif qui semble plus que jamais à portée de main puisque la finale se jouera déjà le 17 juin.

Sarri veut son premier trophée, l’Inter veut mettre fin à l’abstinence

La Juventus et l’Inter ont avant tout besoin de se rassurer et de comprendre où elles en sont avant de se replonger dans le bain de la Serie A où elles bataillent avec la Lazio afin de décrocher le titre.

Le coach de la Juventus Maurizio Sarri court toujours après un premier titre avec la 'Vieille Dame' après avoir perdu – assez nettement – la finale de Supercoupe d’Italie face à la Lazio (1-3) en décembre dernier. L’absence de Gonzalo Higuain, blessé, sera aussi l’occasion pour le coach toscan de tester un trident quasiment inédit avec Paulo Dybala, Cristiano Ronaldo et Douglas Costa aux avant-postes. Les Turinois auront aussi l’opportunité de roder les blessés de longue date comme Giorgio Chiellini et Sami Khedira.

En perte de vitesse avant l’interruption du championnat, l’Inter est aussi très ambitieux et désire couronner cette excellente saison par un trophée. Les 'Nerazzurri' n’ont plus rien gagné depuis 2011. Ça commence à faire long pour un club si prestigieux. Pour arriver à ses fins, Antonio Conte misera encore sur le duo d’enfer Romelu Lukaku Lautaro Martinez. Un tandem que les supporters interistes espèrent encore voir l’an prochain malgré les rumeurs qui évoquent le départ du jeune argentin au Barça. En attendant d’en savoir plus sur ce volet, ils devront mettre le paquet pour renverser le score du match aller.

Naples et Milan pour sauver leur saison

Respectivement 6e et 7e du championnat, le Napoli (39 pts) et l’AC Milan (36 pts) connaissent une année très compliquée. Ce rendez-vous de Coupe concentré en quelques jours est donc l’occasion rêvée de sauver leur saison et de se débarrasser de la pression des résultats pour affronter la fin du championnat en toute quiétude.

Après une fin d’année 2019 marquée par les litiges et le départ de Carlo Ancelotti, le Napoli semble avoir retrouvé la stabilité sous les ordres d’un Gennaro Gattuso aussi hargneux que méticuleux. Les conditions sont réunies pour que Naples retrouve son niveau comme il l’a d’ailleurs prouvé en huitième de finale aller de Ligue des Champions contre Barcelone (1-1).

Buteur ce soir-là, Dries Mertens pourrait être l’homme de cette deuxième partie de saison et pourquoi pas de la Coupe. En passe de prolonger en Campanie, le Diable rouge est désormais libéré des incertitudes qui pesaient sur son avenir. Après avoir égalé Marek Hamsik en inscrivant son 121e but pour les Partenopei, 'Ciro' Mertens est fin prêt pour devenir le meilleur buteur de l’histoire du Napoli.

Enfin, l’AC Milan jouera sans doute le match le plus important de sa saison face à la Juventus vendredi soir. Au match aller, l’équipe de Stefano Pioli avait longuement dominé les Turinois mais était sortie de San Siro avec un partage décevant. Les 'Rossoneri' devront donc gagner à Turin s’ils veulent atteindre la finale. Une tâche qui s’annonce très compliquée d’autant plus qu’ils seront privés de leur joueur le plus charismatique : Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois s’est blessé lors de la reprise et était de toute façon suspendu pour cette rencontre.

Alexis Saelemaekers est quant à lui totalement disponible. S’il n’a joué que 32 minutes sous la vareuse des Milanais depuis son arrivée, l’ancien anderlechtois semble avoir bien travaillé ces dernières semaines et peut prétendre à une place de titulaire.

Dans le cas contraire, le latéral belge a de bonnes probabilités d’entrer en cours de match puisque cinq remplacements sont désormais autorisés. Côté règlement, on signale également qu’il n’y aura pas de prolongation et qu’en cas d’égalité, on procédera directement aux tirs au but.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK