Serie A : L'Inter et Lukaku triomphent contre la Juventus et recollent en tête

Nicolo Barella jubile avec ses équipiers après le deuxième but de l'Inter contre la Juventus
6 images
Nicolo Barella jubile avec ses équipiers après le deuxième but de l'Inter contre la Juventus - © MIGUEL MEDINA - AFP

Une victoire pour chasser tous les doutes, une victoire pour prendre vraiment conscience de son potentiel et enfin pouvoir s’attaquer à un Scudetto qui lui échappe depuis 2010. L’Inter a frappé un grand coup dimanche soir en dominant et en battant la Juventus de manière autoritaire 2-0 à San Siro. Arturo Vidal (12e) et Nicolò Barella (52e) ont été les bourreaux des Turinois, complètement groggy.

Une prestation brillante donc pour les équipiers de Romelu Lukaku qui permet aux Nerazzurri de rejoindre l’AC Milan (qui joue lundi) en tête de Serie A avec 40 points. Vraisemblablement encore en rodage, la Juventus est 5e avec 33 points mais avec un match encore à jouer face à Naples.

Lukaku a gagné son duel avec Chiellini

S’il n’a pas marqué, Romelu Lukaku a de nouveau réalisé un gros travail à la pointe de l’attaque interiste. La tâche n’était pourtant pas facile pour le Diable rouge, opposé à un Giorgio Chiellini teigneux mais titulaire en championnat pour la première fois depuis fin septembre.

Un duel très musclé remporté par notre compatriote, précieux point d’appui pour ses partenaires et constamment dans le vif du jeu. Moins précis qu’à son habitude face au but, ‘Big Rom’ s’est fait stoppé par Szczesny à la 23e et a gaspillé un beau contre à la 38e minute.

Homme du match, Barella a surnagé dans le milieu de terrain

En manque d’inspiration, les Bianconeri ont cruellement manqué de la vivacité que leur apporte habituellement Juan Cuadrado, infecté par le Covid et absent. Une apathie que Cristiano Ronaldo n’est pas parvenu à éviter.

Solide derrière, réactif devant, l’Inter a surtout dominé la Juventus dans un milieu de terrain où Ramsey, Bentancur et Rabiot n’ont pas été à la hauteur du blason de leur équipe.

Et c’est un homme, au-dessus de tous, qui a brillé ce dimanche : Nicolò Barella. Dans tous les bons coups, le médian italien a montré qu’il était – avec Lukaku – le meilleur joueur de cette équipe interiste. Intransigeant en phase de récupération, toujours premier dans les duels, il a allié quantité et qualité en offrant un assist sur le premier but de Vidal puis en faisant 2-0 d’une très belle frappe dans le plafond.

L’Inter a donc triomphé dans ce derby d’Italia et se rachète véritablement aux yeux de ses supporters après son élimination en Ligue des Champions. Victorieuse contre l’AC Milan la semaine dernière, la Juventus a quant à elle pris conscience qu’elle devra désormais mettre les bouchées doubles si elle veut conquérir un 10e scudetto consécutif pour lequel elle reste malgré tout favorite.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK