Clash Ibrahimovic/Lukaku : Et si Zlatan était jaloux de Romelu ?

Hier soir, la terre a légèrement tremblé du côté de Milan. Au moment où les fronts de Romelu Lukaku et Zlatan Ibrahimovic se sont amignonnés, les aiguilles des sismographes italiens ont probablement sursauté. Car si deux 'colosses', de cette taille et de ce poids tout en muscles, en venaient aux mains, on ne serait pas très loin du séisme.

C’est l’image que l’on retient du derby entre l’Inter et le Milan AC, les deux attaquants se fritant à coups de provocations et insultes. "On ne peut pas passer à côté de ça", confie notre consultant foot Nordin Jbari. "Ce sont deux attaquants que j’apprécie et que j’adore. Quelque part je suis content de voir un Ibrahimovic qui est embêté par les performances de Lukaku. Zlatan a aussi joué à l’Inter et il n’aime pas que l’on fasse mieux que lui !"


►►► À lire aussi : Mise au point d'Ibrahimovic : "Dans le monde de Zlatan, il n'y a pas de place pour le racisme"


Est-ce que ce clash prendrait donc sa source dans une forme de jalousie de Zlatan ? "En général, quand on essaie de vous chercher des problèmes, c’est que vous êtes un homme important ou dangereux. Lukaku est en train d’exploser tout en Italie. Et je pense que c’est pour ça que Zlatan est allé provoquer Romelu. Sinon, pour quelle autre raison le ferait-il ?"

"Par le passé, dans des interviews, quand il était questionné sur Lukaku il répondait avoir fait mieux que lui. Je pense que l’attaquant suédois a voulu mettre une forme de pression sur le Diable Rouge et lui faire passer un message : 'Je suis Ibra, le meilleur attaquant de tous les temps'. Le fait qu’on ne parle que de Lukaku en Italie peut embêter Zlatan. Je sais que ce que je vais dire est un peu négatif mais… en fait, Romelu a répondu à un grand attaquant parce que lui-même devient un grand attaquant", confie Nordin Jbari.

Tabou sur la famille

Le 'trash talk' est malheureusement devenu un ingrédient de la 'culture foot'. Mais pour notre consultant l’épisode entre Zlatan et Romelu va beaucoup trop loin. "Il y a le chambrage mais il y a aussi le respect de ce que l’on dit. Il ne faut pas exagérer. Quand on parle de la mère, etc. ça ne va pas. Il faut avoir du respect pour la famille du joueur. Ça peut arriver que l’on s’insulte sur le terrain, mais il y a des choses à ne pas dire. Ça m’est arrivé aussi d’avoir des tensions comme ça avec des joueurs, de mettre de la pression ou que l’on me mette de la pression, mais il faut essayer de ne pas parler de la famille. La famille n’a rien à voir avec le terrain de football, il faut la respecter".

Dans ce nouveau football, à huis clos et sans public, le téléspectateur entend tout. Les 'propos' des joueurs n’échappent plus à personne. "Oui c’est vrai (rires), on entend tout. Même quand les joueurs font des remarques sur les arbitres, désormais, ils les entendent. C’est vrai que cette nouvelle donnée peut mettre les joueurs dans des situations… désagréables !", conclut Nordin Jbari.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK