Bonucci officiellement à l'AC Milan, la BBC disloquée

Leonardo Bonucci
Leonardo Bonucci - © Agence Nice Presse - Icon Sport

"Bonucci est en train de négocier avec l'AC Milan." Lorsque les médias italiens annoncent cette rumeur en milieu de semaine, les supporters de la Juventus pensent d'abord à une blague et se disent que c'est impossible que leur défenseur si attaché au maillot bianconero puisse quitter la Vieille Dame sans préavis. Au fur et à mesure que les heures avancent l'inquiétude monte et l'information se confirme jusqu'au moment où Leonardo Bonucci débarque à Milan pour signer un contrat de 5 ans à hauteur de 7,5 millions par an.

Le défenseur italien s'est offert une page dans la Gazzetta dello Sport ce samedi afin de saluer ses anciens supporters. "Sept saisons sont passées. Sept saisons de victoires, de rêves réalisés, d'une maturité gagnée grâce à ce lien exceptionnel, cette empathie avec la Juve", a écrit Bonucci. ""J'ai toujours tout donné, vraiment, jusqu'au bout. J'ai reçu, donné et appris. Et ce que je vois aujourd'hui, en regardant en arrière, c'est une splendide histoire, digne de prendre fin dans l'entier respect et l'affection, sans remettre rien en cause de ce que j'ai vécu avec le club, le capitaine, mes camarades et les tifosi", a ajouté le joueur.

Le montant du transfert est évalué à 42 millions d'euros. Un somme qui parait basse pour un des meilleurs, si pas le meilleur défenseur du monde. Surtout quand on pense que Manchester City vient de débourser 57 millions pour engager Kyle Walker et qu'il avait précédemment payé 55 millions pour John Stones, 53 millions pour Eliaquim Mangala encore 45 millions pour Nicolas Otamendi. David Luiz avait quant à lui rejoint Paris contre 50 millions d'euros.

En prenant Bonucci et Biglia mais aussi en confirmant Donnarumma, l'AC Milan poursuit son mercato sensationnel à coups de millions et s'insère assurément dans la course au titre pour la saison 2017-2018. Les nouveaux propriétaires chinois ont déjà dépensé quelques 190 millions d'euros suite aux neufs transferts réalisés jusqu'à présent (Leonardo Bonucci (42 M), Lucas Biglia (20 M), Andrea Conti (25 M), Hakan Calhanoglu (22 M), Ricardo Rodriguez (18M), Fabio Borini (prêt), André Silva (38M), Matteo Musacchio (18 M) et Franck Kessie (8M).

La Juventus perd quant à elle une des pièce maîtresses de sa fameuse BBC (Bonucci, Barzagli, Chiellini) qui était en place depuis janvier 2011. Les rapports entre Bonucci et la Juventus se sont dégradés en février lors d'un match face à Palerme quand Bonucci et le coach Allegri s'étaient disputés devant les caméras. Bonucci n'aurait ensuite pas digéré la punition du club qui l'avait envoyé en tribune pour le huitième de finale de Ligue des Champions face à Porto.

Selon les médias italiens, un autre épisode aurait contribué à éloigner le défenseur de la Nazionale de la Juventus. A la mi-temps de la finale de Champions League à Cardiff, Bonucci et Dani Alves s'en seraient pris à Dybala au sujet d'une carte jaune reçue par le jeune attaquant. Barzagli aurait ensuite défendu l'argentin avant de se disputer avec son partenaire défensif.

Quoi qu'il en soit la Juventus doit désormais s'employer à reconstruire. La BBC ne s'est pas totalement écroulée avec le B de Buffon qui remplacera le B de Bonucci mais a tout de même besoin d'un lifting. Et il faut dire que les dirigeants turinois ont bien planifié le futur de la Vieille Dame. Le jeune Daniele Rugani a bien appris lors de ces deux années passées dans l'ombre de Bonucci et devrait être le nouveau partenaire de Chiellini en défense centrale. Mehdi Benatia est toujours une alternative de qualité mais n'incarne pas le futur contrairement à Mattia Caldara dont l'arrivée à Turin est prévue en janvier après le prêt à l'Atalanta.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir