Avant – on l'espère – Romelu Lukaku, ces dix Diables Rouges se sont illustrés dans le Calcio

Avant - on l'espère - Romelu Lukaku, ces dix Diables Rouges ont marqué l'histoire du Calcio
11 images
Avant - on l'espère - Romelu Lukaku, ces dix Diables Rouges ont marqué l'histoire du Calcio - © RTBF - Belga - AFP

Le transfert de Romelu Lukaku à l'Inter Milan, c’est l’occasion idéale pour se rafraîchir la mémoire et se souvenir de quelques-uns des Diables Rouges qui ont marqué le football italien. Voici notre Top 10, comme toujours très subjectif, des Belges qui se sont illustrés dans le Calcio !

Louis Vanhege, dans la légende de l’AC Milan

A tout seigneur, tout honneur : même si son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, Louis Vanhege est la première star du football belge, et il a également marqué l’histoire du grand AC Milan.

L’attaquant bruxellois a passé cinq saisons en Italie entre 1910 et 1915, et sa carrière a été interrompue en raison de la Première Guerre mondiale.

Avec 97 buts inscrits en l’espace de 88 rencontres – dont un quintuplé contre la Juventus – il est encore aujourd’hui le dixième meilleur buteur de l’histoire du club.

Georges Grün, une Coupe d’Europe avec Parme

En quatre saisons passées du côté de Parme, Georges Grün a réussi à ajouter à son palmarès une Coupe d’Italie (1992) et une Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe (1993). Tantôt défenseur central, tantôt back droit, le Schaerbeekois a au total disputé 132 rencontres de Serie A dont une vingtaine pour le compte de Reggiana, où il a terminé sa carrière en 1997.

Johan Walem, le métronome de l’Udinese

Johan Walem a, au cours de sa carrière, passé six saisons en Italie : trois à l’Udinese, une à Parme, une à Torino, et une à Catane.

Au total, le Hennuyer a disputé plus de cent rencontres dans la Grande Botte. L’actuel sélectionneur des U21 a également porté les couleurs de deux clubs belges, Anderlecht et le Standard.

Entre 2011 et 2012, l’ancien Diable Rouge a aussi été l’entraîneur des U19 de l’Udinese, juste avant son premier passage à la tête des Diablotins.

Jean-François Gillet, le plus italien des gardiens belges

Formé au Standard, Jean-François Gillet a mis le cap vers Monza en 1999, alors qu’il n’avait que vingt ans. Le portier liégeois a également défendu les perches de Bari, Trévise, Bologne, Torino et Catania.

Il comptabilise la bagatelle de 171 rencontres de Serie A, et… 357 de Serie B !

Ces totaux auraient même pu être plus importants sans sa suspension d’un an (2013-2014) infligée dans le cadre du Calcioscomesse. Il avait été acquitté en 2016.

Luis Oliveira, le buteur de Cagliari et de la Fiorentina

Après s’être révélé sous les couleurs d’Anderlecht, Luis Oliveira a mis le cap sur l’Italie où il a inscrit une pelletée de buts du côté de Cagliari et de la Fiorentina à la fin des années 1990. Au total, l’attaquant belgo-brésilien a trouvé le chemin des filets à 72 reprises en Serie A, et 54 fois en Serie B.

A son palmarès, ne figure pourtant qu’une Supercoupe d’Italie, remportée en 1996 face à l’AC Milan grâce à un doublé de son compère en pointe, Gabriel Batistuta (1-2).

Luis Oliveira, qui a terminé sa carrière en Italie, a également porté épisodiquement la vareuse de… neuf autres formations, essentiellement de deuxième ou de troisième zone.

Radja Nainggolan, le "Ninja" révélé à Piacenza

Formé au Beerschot, Radja Nainggolan a très vite quitté la Belgique pour rejoindre Piacenza à l’âge de 16 ans. Après s’y être révélé, le "Ninja" a véritablement explosé à Cagliari, en Sardaigne, où il a passé quatre années très fructueuses avant de faire le grand saut vers la Roma, où il s’est illustré pendant quatre saisons et demie. Il y a un an, l’ancien Diable rouge est allé grossir les rangs du milieu de terrain de l’Inter, avant de retourner à Calgliari cet été, pour soutenir son épouse, qui lutte conter un cancer.

A ce jour, Radja Nainggolan a disputé 315 rencontres de Serie A et inscrit 41 buts, délivrant 30 assists, et écopant de… 71 cartons jaunes. Son palmarès est toujours vierge du moindre trophée.

Enzo Scifo, un magicien à Turin

Enzo Scifo a pas mal bourlingué en France et en Italie, où il a laissé des bons souvenirs du côté du Torino. En 1987, après avoir remporté trois titres consécutifs avec Anderlecht, le Louviérois débarque à l’Inter où, trop jeune (il a 21 ans à l’époque), il ne concrétise pas tous les espoirs placés en lui (quatre buts en 28 rencontres de Serie A).

Après s’être refait une santé à Bordeaux puis à Auxerre, Enzo Scifo rejoint le Torino à l’été 1991, où il est titulaire indiscutable durant deux saisons et décroche une Coupe d’Italie avec les Grenats. En 1993, il retourne en Ligue 1 où il remportera le titre de Champion de France en 1997.

Dries Mertens, déjà dans l’histoire du Napoli

Arrivé au Napoli en juillet 2013, à l’âge de 26 ans, Dries Mertens débarque auréolé d’un titre de meilleur buteur d’Eredivisie avec le PSV. Six saisons plus tard, le Diable Rouge a d’ores et déjà marqué l’histoire du club napolitain, grâce notamment à quelques buts d’un niveau digne de ceux de la légende Diego Maradona.

Souvent prétendant au titre ces dernières saisons, Naples s’est constamment cassé les dents sur la Juventus, invaincue en Italie depuis la saison 2011-2012. Dries Mertens a toutefois réussi une Coupe et une Supercoupe d’Italie à son palmarès, et est devenu le troisième meilleur buteur du club avec 109 réalisations – toutes compétitions confondues – en l’espace de six saisons.

Le Louvaniste devrait dépasser Diego Maradona (115 buts) dans les semaines à venir, alors que le record de Marek Hamsik, meilleur buteur de l’histoire de Naples avec 121 réalisations, pourrait vaciller d’ici quelques mois si la saison 2019-2020 de Dries Mertens est une réussite…

Gaby Mudingayi, plus de 200 matches de Serie A

Né à Kinshasa, passé par l’Union Saint-Gilloise et La Gantoise, Gaby Mudingayi a rejoint le Torino alors qu’il était âgé de 22 ans. Ce milieu défensif discret a ensuite roulé sa bosse du côté de la Lazio, de Bologne et de l’Inter, où sa progression a régulièrement été freinée par de multiples blessures. Au total, il a tout de même réussi à accumuler 213 rencontres de Serie A, et à inscrire au passage trois buts.

 

Dennis Praet, déjà plus de 100 matches en Italie

Sans faire (beaucoup) de bruit, Dennis Praet s’est installé dans le onze de base de la Sampdoria, un club qu’il a rejoint il y a trois ans en provenance d’Anderlecht. Et en l’espace de trois saisons, le Louvaniste de 25 ans s’est fait une place dans le noyau de l’équipe nationale et a accumulé plus de 100 apparitions sur le sol italien, toutes compétitions confondues. Mais son aventure dans la botte s'est terminée ... Le Diable rouge a rejoint Youri Tielemans à Leicester City.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK