Obscénité, ridicule, vaccin anti-défaite : Aulas et Eyraud se clashent

La saison de Ligue 1, suspendue jusqu'à nouvel ordre, ira-t-elle jusqu'à son terme ? L'influent président lyonnais Jean-Michel Aulas s'est montré favorable à son annulation pure et simple, une solution avantageuse pour l’OL mais rejetée par le football français.

Si l'épidémie de coronavirus continue de perturber le championnat de France dans les semaines à venir, "le plus logique serait alors de dire : ‘on annule tout et on repart sur la situation du début de saison’", a lancé le patron lyonnais. Décréter une saison blanche, une idée qui en fait rire quelques-uns, comme à Marseille, deuxième du championnat, par exemple.

"Quand la fièvre sera retombée, Jean-Michel Aulas verra l’obscénité de sa proposition opportuniste et reviendra vite aux valeurs qui font de lui un immense dirigeant du football, prêt à bondir dans ce cas sur un virus dévastateur pour occulter la saison difficile de son club en L1. Nous connaissons la volonté obsessionnelle de Jean-Michel Aulas de défendre l’OL par tous les moyens. L’idée même d’exploiter cette épreuve collective à des fins d’intérêt personnel est indécente", indique Jacques-Henri Eyraud au Journal du Dimanche.

Et le président marseillais d’insister : "Restons à la hauteur des valeurs du sport, sachons montrer l’exemple d’une famille qui défend l’intérêt général. Si les joueurs de Lyon n’ont pas encore réussi à se qualifier pour la Champions League, il reste un joker : le coronavirus. Il suffit de confiner le championnat actuel dans l’armoire aux mauvais souvenirs et administrer à Jean-Michel Aulas le vaccin anti-défaite (...) Quel aveu ! Rien, rien d’autre que mon club n’a d’intérêt. L’équité sportive ? À quoi bon ? La justice et le respect des autres ? Ça sert à quoi ? Le football ne peut pas donner une si piètre image de lui-même." Voilà qui a le mérite d’être clair.

L'homme fort lyonnais n'a évidemment pas apprécié. "Heureusement pour toi et tes disciples que le ridicule tue moins que le Coronavirus ! Le foot n'a jamais été ta meilleure compétence : après avoir proposé d'augmenter les points pour les buts marqués hors de la surface, les 200 millions d'euros de pertes en trois ans pour 30 autorisés par le FFP, tu t'exposes à une plainte en diffamation car tu as travesti mes propos !", a répondu Aulas.

Ambiance, ambiance...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK