Mauvaise soirée pour les Belges en Ligue 1

Mauvaise soirée pour les Belges en Ligue 1
Mauvaise soirée pour les Belges en Ligue 1 - © NICOLAS TUCAT - AFP

Les trois Belges impliqués dans les matches de la 20e journée du championnat de France joués samedi soir ont tous été battus. Strasbourg, avec Matz Sels dans les buts, s'est incliné 1-0 à Metz. Le Diable Rouge s'est retourné à la 68e minute. Il avait détourné une tête à bout portant de Maïga, mais Boye avait bien suivi.

Strasbourg occupe la 12e position avec 27 points. Metz (20 points) est 16e.

Reims, avec Thomas Foket aligné toute la rencontre, a perdu 2-0 à Nîmes. Ripart a inscrit le premier but sur les suites d'un corner (15e). L'expulsion du capitaine Romao a compliqué davantage la tâche de Reims (57e). Benrahou a doublé la mise sur coup franc en fin de match (90e+2).

Reims (28 points) pointe en 10e position. Nîmes, qui n'avait plus gagné depuis le 21 septembre, est 19e et avant-dernier avec 15 points.

Toulouse s'est incliné 2-5 face à Brest. Aaron Leya Iseka est monté à la 68e minute. A ce moment-là le 'Téfécé' menait 2-1 après le doublé de Diakite (16e et 21e), qui avait répliqué au but d'ouverture de Court (7e). Brest s'est déchaîné en seconde période, inscrivant quatre buts en 13 minutes. Charbonnier a réalisé un doublé (72e et 77e), dont une superbe volée pour remettre les deux équipes à égalité, renversant la situation. Mbock a lui aussi inscrit un but spectaculaire, une frappe flottante des 30 mètres (79e). Cardona a fixé le score à 2-5 (85e).

Avec cette dixième défaite de rang, Toulouse, désormais entraîné par Denis Zanko, est lanterne rouge avec 12 points. Brest (25 points), est 14e.

Lyon reprend de la hauteur

Après avoir passé les fêtes de fin d'année à une peu reluisante 12e place, l'OL a enfin retrouvé la première partie de classement, plus conforme à son statut et son budget. Pour remonter à la 6e place, l'équipe de Rudi Garcia a livré un match plutôt convaincant à Bordeaux, seulement entaché par une maladresse chronique, en défense comme en attaque.

Derrière, le Danois Joachim Andersen continue de porter sa croix de recrue la plus onéreuse de l'histoire de l'OL (24 M EUR): le défenseur central a facilité l'ouverture du score bordelaise avec une passe en retrait ratée que Jimmy Briand n'a eu qu'à pousser au fond (15e).

Et même si Lyon a archi-dominé, il a aussi beaucoup gâché, à l'image de Maxwel Cornet. Mais l'ailier ivoirien s'est rattrapé: d'abord en égalisant d'un tir dévié (50e), puis en lançant Moussa Dembélé sur l'action du 2-1 (53e). Petit coup de pouce du destin, le but égalisateur de Laurent Koscielny en fin de match a été annulé pour hors-jeu après recours à l'arbitrage vidéo (85e).

Pour Dembélé, auteur de son 11e but dans cette Ligue 1, c'est une délivrance après plus d'un mois sans marquer en championnat. Et c'est le genre de performance qui risque d'augmenter encore la cote en Angleterre de l'attaquant, jugé intransférable par l'OL...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK