Ligue 1 : Lyon champion d'automne avec un but de Denayer, 1er succès de Pochettino au PSG

Jason Denayer buteur face à Rennes
Jason Denayer buteur face à Rennes - © LOIC VENANCE - AFP

Lyon champion d'automne ! Mené 2-0 à Rennes, le leader de Ligue 1 a arraché un nul inespéré (2-2) samedi pour virer en tête à mi-championnat, juste devant le Paris SG de Mauricio Pochettino, tombeur de Brest (3-0), et Lille, vainqueur à Nîmes (1-0).

Lyon, mental de champion

A l'issue de la phase aller, le patron, c'est Lyon: l'OL a survécu à une soirée mal engagée au Roazhon Park, décrochant le titre honorifique de champion d'automne pour la première fois depuis la saison 2008-2009.

Alors que les Rennais, avec Jérémy Doku durant toute la partie, menaient grâce à Clément Grenier (20e) et Benjamin Bourigeaud (55e), l'OL a sauvé sa série d'invincibilité établie depuis mi-septembre grâce à Memphis Depay, buteur d'un enchaînement splendide (79e) puis passeur pour Jason Denayer (82e).

Cela récompense la force mentale des Lyonnais, qui peuvent continuer à croire à leur destin dans cette L1, même si être champion d'automne ne garantit rien: en 2008-2009, l'OL avait fini troisième au printemps... 


►►► À lire aussi : Ligue 1, résultats et classement


Pochettino, retour réussi

Mauricio Pochettino a retrouvé le Parc des Princes, avec une victoire à la clé: plus de 17 ans après avoir foulé la pelouse parisienne pour la dernière fois sous le maillot du PSG, l'Argentin a réussi son grand retour, décrochant contre Brest sa première victoire sur le banc de son nouveau club.

Encore privé de nombreux cadres dont la superstar Neymar (reprise), "Poch" a reconduit le même onze qu'à Saint-Etienne (1-1), à l'exception de Thilo Kherer positif au Covid-19. Et il a été récompensé: dès la 16e minute, Moise Kean s'est jeté pour ouvrir la marque d'une tête plongeante (16e).

Puis, le revenant Mauro Icardi, de retour de blessure, a aiguisé la concurrence au poste d'avant-centre avec un plat du pied sur une offrande de Kylian Mbappé (81e), avant d'être lui-même passeur décisif pour Pablo Sarabia (83e). Ce large score est flatteur pour Paris, un peu bousculé par les Brestois, mais permet à Pochettino de lancer son mandat, à quatre jours de briguer le premier trophée de sa jeune carrière d'entraîneur: le PSG défiera Marseille mercredi prochain en Trophée des champions.

En attendant, Paris (2e, 39 pts) reste en embuscade en L1, un point derrière Lyon et à égalité avec Lille (3e), qui a dompté la lanterne rouge Nîmes 1-0 grâce à Burak Yilmaz.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK