Championnats étrangers : Le suspense est décuplé en Ligue 1 et en Liga

Le week-end dernier, les clubs ont retrouvé leurs obligations après la trêve internationale. L’occasion pour certaines équipes des cinq grands championnats européens (Premier League, Bundesliga, Serie A, Liga et Ligue 1) de marquer le coup et de faire un pas vers le titre.

Si trois championnats semblent joués, les deux autres sont toujours très indécis...

Manchester City s’envole vers son 7e titre

Après un départ en mode diesel en championnat, les Cityzens n’en finissent plus de gagner. Sixièmes avec 26 points après 14 journées de Premier League, Kevin De Bruyne et ses coéquipiers ont décidé de passer la seconde, repoussant un à un tous leurs concurrents au titre.

Samedi, Benjamin Mendy et l’attaquant brésilien Gabriel Jesus ont porté leur équipe vers la victoire sur le terrain de Leicester et de ses Belges Youri Tielemans et Timothy Castagne (0-2). Un succès de plus au compteur pour Man City qui trône en tête du classement avec 74 points, soit 14 de plus que son ennemi Manchester United, seule équipe ayant récemment réussi à venir à bout des Skyblues le 7 mars dernier (défaite 0-2). Avant ce revers, les hommes de Pep Guardiola restaient sur une série de 15 victoires consécutives en championnat. Tout simplement hors-norme.

Manchester City est inarrêtable et personne ne semble être en capacité d’empêcher Kevin De Bruyne and co de décrocher le septième titre de champion d’Angleterre de leur histoire.

Vers un neuf à la suite pour le Bayern Munich

Ce week-end, le Bayern, privé de Robert Lewandowski, se déplaçait sur le terrain de son dauphin Leipzig dans une rencontre plus qu’importante dans la course au titre. Et une fois de plus, le favori n’a pas tremblé. Les Bavarois se sont imposés 0-1 à la Red Bull Arena grâce à un but de l’Allemand Leon Goretzka.

Avec cette victoire, le Bayern Munich fait un grand pas vers un neuvième titre consécutif (vous ne rêvez pas) en Bundesliga, laissant Leipzig à 7 longueurs, à sept matches de la fin du championnat. Il est peu probable, vu l’expérience des Munichois, que le club entraîné par le jeune Julian Nagelsmann ne parvienne à rattraper ce retard.

Le Bayern profite également des mauvais résultats du Borussia Dortmund cette saison, les Borussen étant incapables d’enchaîner les victoires et de venir enrayer la machine bavaroise. Les blessures combinées d’Axel Witsel, de Thorgan Hazard et de Thomas Meunier n’aidant pas les jaunes et noirs.

L’Inter de Lukaku prêt à détrôner la Juventus

La Vieille Dame a perdu de sa superbe. Malgré un Cristiano Ronaldo toujours aussi décisif, ce dernier trônant en tête du classement des buteurs devant Romelu Lukaku, la Juventus n’y arrive pas cette saison. Déjà éliminés de la Ligue des Champions par le FC Porto en 1/8 de finale, les Turinois sont également à la traîne en championnat et vont céder leur fauteuil de champion d’Italie après avoir remporté la Serie A neuf saisons de suite.

Pour succéder à la Juventus, qui d’autre que l’Inter de Milan. L’équipe de Romelu Lukaku a réalisé une merveilleuse opération ce week-end en s’imposant par le plus petit des écarts à Bologne (0-1, but de Lukaku) pendant que le Milan AC se cassait les dents contre la Sampdoria (1-1).

Au classement, les Nerazzurri devancent de 8 points les Rossoneri d’Alexis Saelemaekers mais cet écart pourrait être encore plus important, l’Inter accueillant Sassuolo dans le cadre d’un match en retard ce mercredi. En cas de victoire, l’Inter frapperait un énorme coup et se dirigerait tout droit vers son 19e titre, 11 ans après le dernier.

Cinquièmes avec 56 points, Naples et Dries Mertens vont vraisemblablement se battre avec la Juve, la Sampdoria et l’AC Milan pour une place en Champions League.

L’Atlético dans le dur, le Barça et le Real n’ont pas dit leur dernier mot

Au contraire des trois autres grands championnats cités ci-dessus, en Liga, le suspense reste entier.

En tête du championnat espagnol depuis la 12e journée, l’Atlético Madrid est dans le dur ces dernières semaines et est sur le point de craquer. L’élimination en Champions League face à Chelsea et cette nouvelle défaite au FC Séville (1-0) ce dimanche nous montrent à quel point les Colchoneros sont fébriles à l’approche de la fin de saison.

Pendant ce temps, le Real Madrid et le FC Barcelone enchaînent les victoires. Les Merengue n’ont jamais abdiqué malgré un début de championnat poussif marqué par les blessures à répétition d’Eden Hazard. Aujourd’hui deuxièmes avec 63 points, soit 3 de moins que l’Atlético, les Madrilènes comptent bien dépasser leur voisin de la capitale espagnole. Mais la tâche s’annonce compliquée pour Thibaut Courtois et ses coéquipiers, leur capitaine emblématique Sergio Ramos s’étant à nouveau blessé.

De son côté, le Barça revit complètement (ou presque, si on excepte par exemple l’élimination en Champions League face au PSG) après un départ catastrophique qui avait plongé le club dans une crise, entre démission du président Bartomeu et rumeurs de départ de Lionel Messi. Au début de la 10e journée de Liga, Barcelone pointait son nez à la… 13e place à 9 points de l’Atlético.

Vainqueurs lundi soir contre Valladolid (1-0), les Blaugrana sont revenus à un point du leader. Les paris sont ouverts. Qui va repartir avec le trophée ? Nous y verrons plus clair d’ici quelques jours, le Real affrontant… le Barça ce samedi 10 avril.

Lille en tête, le PSG en difficulté, Monaco et Lyon à l’affût

L’indécision prime aussi en Ligue 1. Pour la deuxième fois en l’espace de neuf ans, le PSG pourrait ne pas remporter le titre de champion de France. L’emploi du conditionnel est important, les Parisiens ayant encore de grandes chances de s’imposer.

Néanmoins, en s’inclinant ce samedi à domicile face à Lille, les joueurs du Paris Saint-Germain sont certainement en proie au doute. Avec cette défaite, le PSG recule d’une place et laisse filer les hommes de Christophe Galtier en tête du championnat avec 66 points, 3 de plus que Paris.

Les Lillois, emmenés par Jonathan David (ex-Gantois), ont donc frappé fort dans la course au titre. Les supporters des Dogues se mettent à rêver d’un nouveau trophée, 10 ans après celui conquis par Eden Hazard, qui d’ailleurs était de tout cœur avec le LOSC ce week-end.

Derrière, Monaco et Lyon, avec respectivement 62 et 61 points, n’ont pas dit leur dernier mot. Les Monégasques se sont largement imposés 4-0 face à Metz, avec un bel assist du jeune belge Eliot Matazo, alors que l’OL a été freiné sur la pelouse de Lens (1-1).

A sept journées de la fin, la lutte pour le titre s’annonce plus disputée que jamais en France.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK