Al-Khelaïfi : "Nous sommes l'une des trois plus grandes marques de foot dans le monde"

Al-Khelaïfi : "Nous sommes l'une des trois plus grandes marques de foot dans le monde"
Al-Khelaïfi : "Nous sommes l'une des trois plus grandes marques de foot dans le monde" - © FRANCK FIFE - AFP

Le Paris SG est "aujourd'hui l'une des trois plus grandes marques de football dans le monde", s'est félicité son président Nasser Al-Khelaïfi, jeudi dans un entretien à l'AFP, après la signature d'un partenariat avec la marque américaine Jordan qui renforce sa visibilité à l'international.

Le partenariat avec la filiale de Nike va aussi "aider" le PSG à "augmenter" ses revenus commerciaux, notamment en attirant davantage de fans, a-t-il confié, alors que le club parisien reste dans le collimateur de l'UEFA dans le cadre du fair-play financier. Selon une source proche du dossier, ce partenariat pourrait générer au total jusqu'à "200 millions d'euros" de revenus annuels sur l'ensemble des ventes cumulées des produits Nike et Jordan associés à la marque PSG.

Quand Qatar Sport Investments (QSI) est arrivé à la tête du PSG en 2011, l'un de vos objectifs était de faire du PSG une marque mondiale de sport. Est-il atteint avec ce partenariat ?

"Depuis 7 ans, nous avons fait avancer le club pas à pas. Aujourd'hui, c'est un grand pas, un grand saut, pour aller au niveau supérieur. C'est un grand pas pour notre projet, notre marque. Je pense qu'aujourd'hui nous sommes l'une des trois plus grandes marques de football dans le monde. C'est important d'être à ce niveau. Mais pour nous, ce qui importe n'est pas juste de parler de 'marque' ou de 'centre commercial', car le plus important reste ce qu'il se passe sur le terrain. J'espère que ce (partenariat) va donner à nos joueurs plus d'énergie et de motivation."

Être associé à Jordan, est-ce un atout pour aider le PSG à conquérir de nouveaux fans et de nouveaux marchés stratégiques comme l'Asie ?

"Absolument. Je pense que c'est très important que nous puissions réussir à toucher plus de fans parce que la marque Jordan, c'est l'Amérique du Nord, l'Asie, la Chine... C'est énorme. Donc assurément, cela va nous aider à toucher des fans qui ne s'intéressent pas ou n'aiment pas forcément le foot. Avec notre ligne 'lifestyle', on va pouvoir par exemple toucher plus de gens: les enfants, la jeunesse, les femmes. C'est l'un de nos objectifs avec ce partenariat: attirer plus de fans."

Comment avez-vous fait pour convaincre Jordan de choisir Paris plutôt que des clubs a priori plus établis comme le FC Barcelone ?

"En fait ce sont eux qui nous ont choisis ! Comme vous le savez, (Nike) a beaucoup d'autres clubs donc pour nous cela représente beaucoup qu'ils aient choisi le PSG plutôt qu'un autre (...) Pour être honnête, depuis que nous avons acquis le club, nous avions en tête de faire quelque chose de différent, d'unique, de créatif et d'innovant. Dans nos discussions avec Nike, notre partenaire depuis plus de 30 ans, ils ont demandé 'Pourquoi vous ne vous associerez pas avec Jordan?'. On a réfléchi, poursuivi les discussions pendant presque deux ans, et on s'est dit pourquoi pas. Cela a été long mais je suis très heureux d'en être ici aujourd'hui."

Est-ce que ce partenariat peut déboucher sur une prolongation de contrat liant Nike et le PSG à l'avenir ?

"Il y a des discussions, nous allons voir. Espérons que l'histoire continue."

Pensez-vous que cela peut envoyer un "signe positif" à l'UEFA dans le cadre du fair-play financier ?

"Oui, cela va aider. C'est pour ça que je disais à tout le monde: 'ne vous inquiétez pas parce que nos revenus sont en train d'augmenter'. Nous avons encore beaucoup de choses à faire bien sûr mais la marque globale du PSG, avec Jordan, peut nous apporter beaucoup de revenus, déjà cette saison."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK