100 rencontres de suite avec des compositions différentes, la stat folle du PSG

S’il est parfois important en football de faire des changements dans une équipe pour garder tous les joueurs concernés, le PSG a atteint une barre surprenante. Sur ses 100 derniers matches, le club de la capitale française n’a jamais aligné deux fois de suite le même onze de base.

100 rencontres de suite avec des compositions différentes qui pourraient être à l’origine de certaines difficultés dans le jeu parisien mais qui s’expliquent par différentes raisons. Entre covid, blessures et mercato agité, retour sur les raisons qui ont poussé les coachs parisiens à autant changer leur équipe.

Deux coaches se partagent la paternité de cette série. Thomas Tuchel a dirigé 46 de ces 100 rencontres, Mauricio Pochettino en compte lui 54. Il faut remonter au 21 décembre 2019 face à Amiens pour retrouver la trace d’une composition d’équipe du PSG reconduite.

Souvent en course dans différentes compétitions, la recherche de fraîcheur est sans doute l’élément numéro 1 pour expliquer ces changements incessants. Mais il ne faut évidemment pas s’arrêter là.

Le PSG, c’est aussi un effectif de stars qu’il faut réussir à gérer. En attaque par exemple, il est difficile d’aligner à la fois Messi, Neymar, Mbappé et Di Maria sans compromettre l’équilibre de l’équipe.

Au but, les Parisiens disposent de deux gardiens de classe mondiale avec Navas et Donnarumma et il faut donc les ménager en opérant une tournante pour que chacun s’y retrouve.

Ajoutons à cela les inévitables blessures auxquels des cadres comme Marco Verratti, déjà absent à deux périodes différentes, sont confrontés et les probabilités de voir une composition reconduite s’amenuisent.

Le calendrier chargé suite au covid n’a également pas aidé. Paris a par exemple perdu ses Sud-Américains le 15 octobre face à Angers puisque le Brésil disputait la nuit précédente un match de qualification pour la Coupe du Monde face à l’Uruguay et l’Argentine affrontait le Pérou. Pas de trace, donc de Neymar, Marquinhos, Messi, Di Maria ou Paredes sur la pelouse du Parc des Princes.

En Ligue 1, sur les 14 rencontres disputées cette saison, seuls trois joueurs en ont disputé 13 (Mbappé, Hakimi et Wijnaldum) mais seul Mbappé les a toutes entamées dans la peau d’un titulaire.

Au-delà de ces raisons extérieures, la philosophie de l’entraîneur entre également en compte et à ce niveau-là, Thomas Tuchel semble apprécier le changement puisqu’il faut remonter à avril pour voir Chelsea aligner deux fois de suite le même onze.

Mauricio Pocchetino a donc prolongé l’œuvre du technicien allemand au PSG jusqu’à la barre des 100 rencontres. Mais la série est passée proche de l’interruption plusieurs fois cette saison. L’Argentin n’a en effet effectué qu’un seul changement dans son onze entre la deuxième et la troisième journée de Ligue 1 en alignant Dina Ebimbe à la place de Danilo.

La situation s’était répétée au début du mois d’octobre puisque lors du déplacement à Rennes qui suivait la victoire face à Manchester City en Ligue des Champions Pocchetino avait seulement remplacé Herrera par Di Maria.

La série est cependant toujours bien en cours et pourrait bien se poursuivre encore un peu avec le retour de blessure de Sergio Ramos, les potentiels cas de covid et les nouvelles blessures.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK