Ronaldo et le Real font un pas vers le titre en Liga

Le Real Madrid a battu le Celta Vigo en match d'alignement du championnat d'Espagne (1-4). Cristiano Ronaldo, intenable en cette fin de saison, a encore signé un doublé. Le Portugais en est à 12 buts sur les dix dernières rencontres.

Avant la dernière journée les Merengues possèdent trois points d'avance sur le Barça. Un partage dimanche à Malaga suffira à leur bonheur.

Les Galiciens, demi-finalistes malheureux en Europa League et en Coupe du Roi, encaissent leur sixième défaite consécutive. Theo Bongonda ne figurait pas sur la feuille de match.

Dans la souffrance et sur fond de polémique arbitrale, le Real s'en est remis à Ronaldo (10e, 48e), Karim Benzema (70e) et Toni Kroos (88e) pour dompter le Celta, qui a réduit le score par John Guidetti (69e). Et les Galiciens ont fini à dix après l'exclusion imméritée d'Iago Aspas (63e), sanctionné d'un second carton jaune pour simulation alors qu'il aurait dû obtenir un penalty.

Quoi qu'il en soit, voilà le Real (1er, 90 pts) à 90 minutes de son 33e trophée de champion d'Espagne, le premier depuis 2012. Dimanche, lors de la 38e et dernière journée à Malaga, un match nul suffira au bonheur de Zinédine Zidane et de son équipe.

Le FC Barcelone, rétrogradé à la deuxième place (87 pts), devra pour sa part s'imposer contre Eibar et espérer au même moment une défaite de son rival madrilène pour conserver le titre.

Bref, Zidane n'est plus qu'à deux matches de réussir un somptueux doublé Liga-Ligue des champions, inédit pour le club merengue depuis 1958.

Au stade de Balaidos, son Real s'en est tiré en faisant le dos rond et en misant sur son réalisme lors de ce match en retard de la 21e journée: dès la 10e minute de jeu, Ronaldo a décoché une frappe sèche du gauche s'est logée au ras du poteau.

Et le quadruple Ballon d'Or portugais a récidivé au début de la seconde période: après une percée d'Isco, Ronaldo a marqué en contre-attaque d'un tir du gauche avec l'aide du montant (48e).

Benzema fait parler de lui

Inexplicablement, "CR7" a aussi raté une balle de triplé en fin de rencontre. Mais les 23e et 24e buts de "CR7" dans cette Liga sont cruciaux dans la course au titre, même si le trophée honorifique de "pichichi" (meilleur buteur) semble promis à son rival barcelonais Lionel Messi avec 35 buts.

En tous les cas, ce doublé a ouvert des espaces où les attaquants madrilènes ont pu s'engouffrer, à l'image de Karim Benzema (6e, 26e).

A la veille de l'annonce de la liste de l'équipe de France, l'avant-centre du Real avait fait parler de lui mercredi matin dans la presse, déplorant sa mise à l'écart des Bleus.

Il s'est aussi signalé sur le terrain, douchant le sursaut du Celta qui venait de marquer par Guidetti (69e) en marquant d'un plat du pied (70e). Soit son premier but toutes compétitions confondues depuis début avril.

C'est cruel pour le Celta, qui a souvent buté sur le gardien madrilène Keylor Navas (31e, 68e). Et l'attaquant galicien Iago Aspas a multiplié les banderilles (36e, 37e).

Sur l'une des occasions galiciennes, Aspas a d'ailleurs été averti pour avoir réclamé, à raison, une main de Raphaël Varane (38e) que l'arbitre n'avait pas vue.

Ce fait de jeu a conditionné la suite du match: lorsque Aspas a été nettement bousculé par Sergio Ramos dans la surface, l'arbitre a refusé de siffler un penalty et il a adressé un second carton jaune, très sévère, à l'attaquant galicien pour simulation (63e).

Cela a facilité les choses au Real, qui n'en avait pas besoin après avoir enchaîné un 63e match consécutif avec au moins un but marqué. Un nul dimanche à Malaga, et le Real de Zidane sera champion!

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir