Mort d'un fan avant Atletico-La Corogne: deux cadres limogés

"J'ai ordonné le remplacement des coordinateurs de sécurité de chacun des clubs pour leur co-responsabilité dans la mort d'une personne" le 30 novembre, a déclaré le secrétaire d'Etat à la Sécurité, Francisco Martinez, lors de son audition par une commission parlementaire à Madrid.

"Toute forme de violence, physique ou verbale, doit être éradiquée du monde du football", a-t-il poursuivi, indiquant que son ministère présentera sous 15 jours une nouveau protocole de sécurité destiné aux forces de l'ordre et aux clubs, selon lequel ils devront aussi recenser les insultes proférées depuis les tribunes.

Dans cette ligne, la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé mardi qu'elle dénoncera auprès d'une commission mixte de lutte contre la violence cinq clubs, dont le Real Madrid et le FC Barcelone, pour des insultes lancées ce week-end par des supporteurs, notamment contre la star argentine Lionel Messi.

"Sur les près de 3.000 matchs de football et de basket professionnels qui se jouent au cours d'une saison, seulement 2% sont désignés comme étant à haut risque", a toutefois souligné Martinez.

Le match entre l'Atletico et le Deportivo n'avait justement pas été classé dans cette catégorie, qui entraîne le déploiement de davantage de mesures de sécurité.

Quelque 200 supporteurs de La Corogne et de l'Atletico s'étaient violemment affrontés plusieurs heures avant le début d'un match de championnat le 30 novembre aux abords du stade Vicente-Calderon de Madrid. Francisco "Jimmy" Romero Taboada (43 ans), membre de la bande d'ultras de La Corogne des Riazor Blues est décédé après cette rixe.

"110 billets ont été vendus aux ultras" de La Corogne sans passer par les canaux habituels de vente et donc "sans que la police ne le sache", a affirmé Martinez, ajoutant que le responsable de la sécurité du Deportivo n'avait lui pas fourni d'informations assez "précises" sur le déplacement des ultras.

Suite à la rixe mortelle, la Fédération de football et le Conseil supérieur des sports, qui dépend du gouvernement, ont annoncé jeudi l'entrée en vigueur le 15 décembre de nouvelles règles impliquant des sanctions contre les clubs qui tolèreraient leurs supporteurs violents.


AFP

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK