Braithwaite au Barça : Top 5 des autres transferts les plus improbables

Le Top 5 des transferts les plus surprenants des dernières années
2 images
Le Top 5 des transferts les plus surprenants des dernières années - © Tous droits réservés

C'est l'une des informations qui fait couler le plus d'encre depuis quelques jours. Martin Braithwaite, modeste joueur danois de Leganés, a paraphé un contrat avec Barcelone. Des Catalans qui profitent de la lourde blessure d'Ousmane Dembélé pour utiliser un joker médical et ainsi enrôler l'ancien Toulousain, qui franchit donc un beau palier dans sa carrière. Un transfert inattendu, plutôt improbable qui nous permet de vous présenter le Top 5 des transferts les plus surprenants des dernières années. Classement évidemment subjectif et non-exhaustif.

5. Dmytro Chygrinsky au Barça pour...25 millions d'euros

Voir un jeune défenseur de 23 ans nommé Dmytro Chygrinsky signer au Barça à l'aube de l'été 2009, n'a, en soi, rien de surprenant. Les Blaugrana voulaient préparer l'après-Puyol, concurrencer Gerard Piqué, et voyaient d'un bon oeil l'arrivée de l'Ukrainien, performant et ultra-régulier avec son club, le Shakhtar Donetsk. Sauf que, pour une raison qui nous échappe, les enchères ont enflé et les Catalans ont ainsi dû débourser...25 millions d'euros pour Chygrinsky. Une somme lourde à porter pour le défenseur à la tignasse qui n'est finalement jamais parvenu à faire son trou au Camp Nou, ne compilant que 14 matches avant de faire machine arrière et de rentrer au bercail...après une seule saison. Beaucoup d'observateurs espagnols considèrent Chigrinsky comme l'un des pires transferts historiques de Liga. Difficile de leur donner tort...

4. Thomas Gravesen, d'Everton...au Real Madrid

On reste en Espagne mais on file chez le rival honni des Catalans, le Real Madrid. En 2005, la Maison Blanche connait une période post-Galactiques compliquée et cherche à combler un entre-jeu déserté par les stars. Contre toute attente, le choix du duo Luxembourgo-Sacchi se porte sur Thomas Gravesen, honnête pilier d'Everton mais dont le style de jeu, cocktail d'abnégation et d'un côté roublard plus que prononcé, ne correspond pas forcément au grand Real de l'époque. Des Merengue qui vont débourser la modeste somme de 3,4 millions pour s'attirer les services du Danois. En deux saisons, Gravesen va jouer et même beaucoup jouer. Son coach lui fait confiance et fait de lui un titulaire quasi indiscutable dans l'entrejeu (49 rencontres disputées en une saison et demie tout de même). Au fil du temps, pourtant il perd peu à peu sa place avant de larguer les amarres en direction du Celtic en été 2006. L'un de ses principaux faits d'armes à Madrid ? S'être battu avec Robinho à l'entraînement. 

3. Choupo-Moting au PSG, joueur lambda parmi les stars

Quand Eric Maxim Choupo-Moting débarque au Parc des Princes sur le gong lors du mercato estival 2018, les supporters parisiens ne savent pas vraiment sur quel pied danser. Côté pile, un transfert "gratuit" qui n'a donc rien coûté au club et ne représente donc pas un énorme risque. Côté face, un questionnement sur ce que cet attaquant peu flashy, plus réputé pour sa maladresse chronique devant les buts, peut apporter dans un effectif pléthorique et parsemé de stars ? Au final, Choupo-Moting n'a depuis pas forcément défrayé la chronique, se complaisant dans ce rôle de cinquième roue du carrosse et ne jouant qu'avec parcimonie en l'absence de l'un ou l'autre joueur. En deux saisons, il aura participé à 48 rencontres avec le PSG, pour huit buts et trois passes décisives.

2. Kevin-Prince Boateng au Barça

Décidément, les grosses écuries espagnoles sont bien présentes dans notre classement Ce transfert-ci est très récent mais tout aussi...surprenant. Alors qu'il se morfond à Sassuolo, modeste formation italienne, après plusieurs échecs consécutifs, Kevin-Prince Boateng s'engage, à la surprise générale avec Barcelone en janvier 2019. Il est prêté par les Transalpins aux Blaugrana pour six mois. Demi-exercice lors duquel il ne participera qu'à quatre petites rencontres, ne se montrant pas décisif et ne récoltant qu'un...carton jaune. Transfert "perdant-perdant" donc puisque le Ghanéen n'aura rien apporté au club et qu'il a ensuite rebondi à la Fiorentina puis au Besiktas. Son 14e club en carrière, excusez du peu.

1. Julien Faubert au Real Madrid

Difficile de ne pas placer le prêt de Julien Faubert au Real Madrid en numéro 1 de notre classement. Parce qu'à l'époque, en 2009, le Français est un honnête joueur, passé par Cannes ou Bordeaux avant d'atterrir à West Ham. Chez les Hammers, Faubert patine au début avant de disputer une vingtaine de matches lors de l'hiver 2008. Des performances suffisantes pour taper dans l'oeil du Real qui l'engage pour six mois à la surprise générale. Chez les Merengue, Faubert fera... faux-bond, victime de la concurrence. En tout et pour tout, il ne disputera que deux petits matches avant de franchir la manche et de revenir à West Ham. Comment dit-on erreur de casting en Espagnol ?

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK