Le retour de Zinédine Zidane au Real, une bonne idée au bon moment ?

Le Real Madrid a frappé un grand coup en rappelant Zinédine Zidane, mais le timing interroge : le Français va devoir gérer une fin de saison sans enjeu ni saveur, contraint de patienter avant de pouvoir remodeler son vestiaire.

Le club espagnol, distancé en championnat et déjà éliminé en Champions League, a retrouvé le sourire en même temps que la lumière lundi, avec le retour de son ancien entraîneur à succès, vainqueur de trois C1 en deux ans et demi (2016-2018).

Mais ZZ ne pourra pas sauver le Real d'une saison blanche, à moins d'une impensable remontada en Liga, où le rival barcelonais compte douze points d'avance à onze journées du terme.

"Décision géniale, bien de le voir revenir. Il s'en est bien sorti la dernière fois", a pourtant réagi Gary Lineker, ancien international anglais, sur Twitter.

Même enthousiasme chez Bixente Lizarazu, Champion du Monde 1998 : "Je trouve que c'est encore une fois un timing extraordinaire", s'est-il exclamé sur la radio RTL, décrivant un homme qui "revient en pleine forme, peut-être avec de nouvelles idées, une passion et une motivation énormes."

Pour l'ancien défenseur des Bleus, le nouvel entraîneur du Real "a probablement obtenu les conditions pour gagner, c'est-à-dire régénérer cet effectif".

Ils sont en effet nombreux, anciens joueurs ou suiveurs du club madrilène, à se projeter dès à présent sur la saison suivante. La presse internationale n'a pas tardé à égrener une longue liste de recrues potentielles, avec Eden Hazard (Chelsea) et Kylian Mbappé (PSG) sur le haut de la pile.

En attendant de faire flamber le carnet de chèques, Zidane aura pour lourde tâche de remotiver un vestiaire blessé. Bouleversera-t-il les forces en présence ? Ses anciens protégés Marcelo (annoncé sur le départ à la Juventus), Isco et Keylor Navas ont été peu utilisés par l'ancien entraîneur Santiago Solari. Il faudra en outre cohabiter avec Gareth Bale, avec qui le Français n'est pas en bons termes.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK