Le Barça fait tourner avant d'affronter Manchester United et ramène le nul de Huesca

Les joueurs du Barça
Les joueurs du Barça - © ANDER GILLENEA - AFP

Barcelone avait la tête à l'Europe : sans Lionel Messi et avec un onze bis, le leader du Championnat d'Espagne a concédé un nul anecdotique (0-0) ce samedi contre la lanterne rouge Huesca, ce qui ne fera sans doute que retarder le sacre promis aux Catalans.

Donnant la priorité à la Champions League avant le quart retour contre Manchester United mardi (aller : 0-1), ce Barça remanié a dominé sans marquer au stade Alcoraz, à l'image du Français Ousmane Dembélé, pas récompensé de son bon retour à la compétition après un mois d'absence sur blessure. Quant au Brésilien Malcom, sa frappe tendue a trouvé le poteau (57'), l'un des rares frissons de ce match de la 32ème journée de Liga.

Au classement, le FC Barcelone (1er, 74 pts) reste largement en tête devant l'Atlético Madrid (2e, 62 pts), qui reçoit le Celta Vigo ce samedi soir pour tenter de se rapprocher à neuf longueurs à six journées de la fin. Le Real Madrid de Zinédine Zidane (3e, 60 pts) joue pour sa part lundi soir à Leganés.

Vu la différence de pedigree entre les stars barcelonaise et le modeste promu Huesca, ce 0-0 a des airs de contre-performance. Mais le Barça, qui rêve de reconquête européenne, a le sens des priorités et le match le plus important de sa semaine est programmé mardi au Camp Nou face aux Mancuniens, pas samedi dans le petit stade Alcoraz.

C'est la preuve que l'entraîneur Ernesto Valverde a retenu la leçon de l'AS Rome l'an dernier : entre les deux manches du quart de finale (4-1, 0-3), le technicien n'avait pas donné de repos à ses cadres et l'équipe blaugrana avait sombré au match retour en Italie.

Cette fois, le choix a été clair : pas de Lionel Messi ni de Sergio Busquets, ménagés, pas d'Ivan Rakitic malade et pas de Gerard Piqué ni de Luis Suarez, suspendus.

Le capitaine, exceptionnellement, était le gardien Marc-André ter Stegen (26 ans). Et la moyenne d'âge du onze de départ de ce Barça rajeuni était de 24 ans au coup d'envoi ! Évidemment, la qualité du jeu catalan en a pris un coup.

Derrière, le Français Jean-Clair Todibo (19 ans) n'a pas démérité au sein d'une défense à trois où figurait aussi son compatriote Samuel Umtiti. Pour sa première titularisation en match officiel avec le Barça, le jeune défenseur a montré une bonne présence athlétique malgré quelques maladresses, dont un carton jaune reçu pour une poussette sur un adversaire (42').

Au milieu, la grande attraction est le petit meneur Riqui Puig (19 ans), un joueur formé au club et biberonné au jeu de passes à la catalane. Même s'il semble un peu frêle, sa passe subtile dans la surface pour Dembélé était splendide (16')... Dommage que le Français ait buté sur le gardien.

Dembouz, pour son grand retour un mois après avoir rechuté d'une blessure à une cuisse, a été le meilleur Barcelonais sur le terrain, et sans doute le seul à faire des différences balle au pied.

Positionné dans un rôle d'électron libre dans l'axe, à la Messi, le champion du monde a multiplié les déboulés et les belles inspirations. Sa frappe instantanée du gauche aurait mérité mieux (56') et, sans doute encore à court de rythme, il a cédé sa place à Philippe Coutinho à l'heure de jeu (66'). Quoi qu'il en soit, Dembélé semble revenu à temps pour pouvoir défier Manchester mardi.

Au final, excepté une tête de Jeison Murillo claquée par le gardien et une frappe tendue de Malcom sur le poteau (57'), le Barça n'a jamais semblé en mesure de forcer la décision sur ce match. C'est sans doute qu'il avait la tête ailleurs...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK