Hazard-Neymar au Real Madrid, serait-ce un bon ou un mauvais mariage ?

Le divorce entre le PSG et sa star brésilienne apparaît aujourd’hui inévitable. Les supporters parisiens ne cachent plus leur amertume suite aux nombreux écarts de conduite d’un Neymar qui a l’art, il est vrai, d’agacer. Il s’est tout simplement mis hors-jeu.

En juin dernier, lors d’un entretien, le numéro 10 du Brésil a jeté un pavé dans la mare en déclarant que, parmi ses deux plus beaux souvenirs dans sa carrière de footballeur, il y avait cette remontada du Barça face aux Parisiens. Il était alors dans les rangs du club catalan pour ce qui reste le plus grand traumatisme du Paris-Saint-Germain sur la scène européenne. Ses propos n’étaient (sans aucun doute) pas innocents.

Adulé à son arrivée, il est désormais parvenu à se faire détester. Depuis plusieurs jours, Neymar ne laisse plus vraiment planer de doute sur sa volonté de changer d’air. "Casse-toi", la banderole brandie par les fans parisiens lors de la première journée de Ligue 1 lui donne une raison de plus de quitter la capitale française. Et ce, pour rallier une autre capitale où évolue l’un, voire le plus grand club du Monde. Le Real Madrid semble effectivement de mieux en mieux placé pour coiffer son rival du Barça et ainsi rapatrié Neymar en Espagne.

Il faut encore trouver un terrain d’entente sur le plan financier. Les propriétaires Qataris du PSG avaient tout de même déboursé 222 millions d’euros il y a deux ans pour attirer le Brésilien et ils comptent bien récupérer leur mise.

Si Neymar s’engage finalement en faveur des Merengues, il deviendra le plus gros transfert estival des Madrilènes devant un certain… Eden Hazard !

Marcelo, l’arrière gauche brésilien du Real, sera le premier satisfait. Il y a peu, au journal Marca, il avait avoué que "Eden est un crack, un joueur avec beaucoup de qualité comme Neymar. Hazard et Neymar ? On ne peut pas les comparer, mais Neymar est meilleur selon moi".

Neymar va-t-il donc faire de l’ombre au Belge ? Pas forcément. En avril dernier, le fantasque joueur de la Seleçao affirmait d'ailleurs dans une longue interview accordée à la version brésilienne de Fox Sports : "J’aimerais jouer avec lui. Son style ressemble au mien. Ensemble, on ferait des dégâts". Les deux hommes se sont affrontés lors de la dernière Coupe du Monde en Russie. La Belgique avait battu le Brésil et ce soir-là, un Eden Hazard impérial a ébloui Neymar et la planète foot tout entière.

Jadis, à Barcelone, Neymar et Messi étaient parvenus à s’épanouir dans le même onze. Il n’y a pas de raison que cela en soit autrement avec un Eden Hazard qui n’est pas du genre à vouloir tirer sans cesse la couverture à lui.

L’arrivée de Neymar, nettement plus dans le star-system que le Diable rouge, pourrait avoir un effet positif. Les médias vont davantage s’intéresser aux frasques de la star brésilienne. La pression sera aussi plus partagée. Tous les yeux ne seront plus rivés sur un seul homme. Lors de la préparation d’avant-saison, Eden a été une cible privilégiée de la presse espagnole qui ne l’a pas épargné. Il n’était pas assez tranchant et même un peu trop "épais" à leurs yeux.

D’un côté, ce sera évidemment plus simple (ou un peu mois compliqué) pour Hazard de s’adapter à son nouvel environnement. D’un autre, il devra s’attendre à voir régulièrement et même constamment ses prestations comparées à celles de Neymar.

Quoi qu’on en dise ou en pense, le nouveau numéro 7 du Real associé à Neymar (qui piquera le 10 de Modric ?), cela fait tout simplement rêver. Il s’agirait tout simplement une association capable de faire des étincelles, voire des feux d'artifice. 

En attendant, peut-être dans quelques mois, un trio galactique Hazard-Neymar-Mbappé qui, lui, "devrait barder", comme le disait si bien Pascal Obispo en novembre 2018 dans l’émission "Hep Taxi !".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK