Eden Hazard rejoint les "Galactiques", portrait de 10 légendes du Real Madrid

Iker Casillas, Ferenc Puskas, Alfredo di Stefano, Zinedine Zidane, Raul et Cristiano Ronaldo parmi les légendes du Real Madrid
Iker Casillas, Ferenc Puskas, Alfredo di Stefano, Zinedine Zidane, Raul et Cristiano Ronaldo parmi les légendes du Real Madrid - © AFP

Eden Hazard sera présenté ce jeudi soir en tant que nouveau joueur du Real Madrid. Il rejoint ainsi un club au palmarès colossal (13 Ligues des Champions) où les grands joueurs sont nombreux à avoir enflammé le stade Santiago-Bernabéu au fil des décennies. Tour d’horizon des dix joueurs les plus marquants, classés chronologiquement.

Alfredo di Stefano (ARG puis ESP), attaquant. La première grande star

Pour Pelé et Maradona, il est le meilleur joueur de tous les temps. Le joueur argentin, espagnol par la suite, aura évolué 11 ans au Real (1953-1964). Il a été le chef de file de la meilleure équipe au monde à l’époque. Son bilan est très complet : 308 buts en 396 matches, huit titres de champion d’Espagne mais surtout cinq Coupes d’Europe des Clubs Champions de 1956 à 1960. Il a gagné le ballon d’or deux fois (1957, 1959). Il a été plus tard entraîneur de la "Maison Blanche" (1982-1984 puis 1990-1991). Resté très proche du club jusqu’à sa mort en 2014, il a gardé le statut de légende au sein de l’institution.

Francisco Gento (ESP), ailier gauche. Monsieur "C1"

Le recordman de victoires en Coupe d’Europe des Clubs Champions, devenue ensuite la Ligue des Champions, c’est lui. Six C1 (1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1966) remportées en huit finales (défaites en 1962 et 1964). "Paco", comme on le surnomme, doit avoir une armoire très grande pour ranger ses 12 championnats nationaux glanés entre 1954 et 1969. Il est l’homme d’un club ou presque. 606 matches avec le Real entre 1953 et 1971 auxquels on doit ajouter dix rencontres avec le Racing Santander en 1952-1953. Il a inscrit 176 buts avec la "Casa Blanca".

Ferenc Puskas (HON puis ESP), attaquant. La machine à buts

Légende hongroise et buteur hors pair, ce gaucher a d’abord été mis en lumière par le " onze d’or " hongrois de 1954, finaliste de la coupe du Monde. Il a évolué dans le club espagnol de 1958 à 1966 et il y a laissé sa trace. Le joueur trentenaire a inscrit 238 buts en 260 matches et a formé un duo mythique avec Di Stefano. En 1959-1960, il a marqué 60 fois, record qui sera battu par Lionel Messi en 2011. Cette saison-là, il a réalisé un quadruplé en finale de C1, compétition qu’il a remportée trois fois.

Hugo Sanchez (MEX), attaquant. Le "Pichichi" mexicain

"Pichichi" est le titre désignant le meilleur buteur du championnat d’espagnol. Hugo Sanchez a été l’un des meilleurs " Pichichi " de l’histoire de la Liga. Il a fini cinq fois meilleur buteur de la compétition (de 1986 à 1990) lors de ses sept années au Real (1985-1992). Il est d’ailleurs le quatrième meilleur buteur de l’histoire de ce championnat. Dans la " Maison Blanche ", il a remporté cinq titres nationaux, une coupe d’Espagne et une coupe UEFA.

Emilio Butragueno (ESP), attaquant. Le vautour madrilène

L’homme de Madrid. Né dans la ville, il est formé dans le club qu’il a servi presque toute sa carrière. Homme fort d’une génération qui a émergé dans les années 1980 au sein du club et qui a été surnommé " Quinta del Buitre " (la Quinte du Vautour). Lui, c’est le vautour, un attaquant qui ne laisse pas passer sa chance devant le but. Opportuniste, il a contribué au renouveau du Real dans les années 1980. Il a glané six titres de champion d’Espagne, deux Coupe UEFA, deux coupes d’Espagne. En outre, il a fini deux fois troisième dans l’obtention du ballon d’or (1986, 1987).

Raul (ESP), attaquant. " Senior " Real Madrid

Raul Gonzalez Blanco aura porté le maillot du club plus que tout autre joueur. 741 matches avec les Merengue entre 1994 et 2010. Formé au club, il a été son attaquant, son capitaine, son numéro 7. Il a remporté trois ligues des Champions (1998, 2000, 2002), les premières depuis plus de 30 ans, ainsi que six championnats d’Espagne. Il a été deux fois " Pichichi " en Espagne et a échoué tout près du Ballon d’Or en 2001 en finissant deuxième.

Iker Casillas (ESP), gardien de but. "San" Iker, le héros silencieux

L’un des meilleurs gardiens de tous les temps, a fortiori le meilleur de son pays et de son club. Casillas est le deuxième joueur avec le plus de matches sous le maillot merengue (725), seulement devancé par Raul. Gardien de 1999 à 2015, il a débuté très tôt dans son club formateur et c’est à 19 ans qu’il gagne sa première ligue des Champions en 2000. Trois ligues des Champions, cinq Liga, deux coupes du Roi, la coupe du Monde des clubs, la coupe Intercontinentale. Il ne lui aura manqué que le ballon d’or, comme souvent pour les joueurs de son poste.

Zinédine Zidane (FRA), milieu. L’étoile des " galactiques "

Il est arrivé en Espagne avec l’étiquette de joueur le plus cher jamais acheté (75 millions d’Euros) en 2001. Floqué du numéro 5, il n’a pas tardé à se révéler décisif. D’une reprise de volée magistrale, il a offert la C1 à son club face au Bayer Leverkusen en 2002. Au sein d’une dream team nommé " les galactiques ", il est devenu champion d’Espagne en 2003. Son influence et sa vista auront été très fortes, surtout les trois premières saisons. Mais, l’association s’est révélée encore plus fructueuse quand Zizou a pris place sur le banc du Real avec 3 ligues des Champions en tant que T1.

Sergio Ramos (ESP), défenseur. La forte tête

Cet andalou de naissance, a vite fait l’unanimité au sein de la charnière centrale de la Maison Blanche. Rugueux mais efficace, il s’est souvent distingué par des buts de la tête dans les moments importants. Sur les quatre C1 qu’il remporte, il marque deux fois en finale. Une égalisation à la dernière minute du temps réglementaire face à l’Atletico Madrid en 2014, une autre tête face au même club en 2016. Si ses détracteurs sont nombreux, son rôle est notable dans l’hégémonie européenne des Madrilènes dans les années 2010.

Cristiano Ronaldo (POR), attaquant. La tête d’affiche

Arrivé au Real en 2009 pour 94 millions d’euros (record de l’époque), il a disputé neuf saisons (2009-2018) qui ont aidé les Merengues a retrouvé leur aura perdue pendant une décennie. L’homme de tous les records : meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des Champions (120 buts), cinq ballons d’Or dont quatre au Real (2013, 2014, 2016, 2017). Il a aidé sa formation à remettre la main sur la C1 après 12 ans de disette. La " décima " qui est suivie par trois autres sacres continentaux, deux titres nationaux. C’est en tout 16 trophées pour celui qui n’a jamais fait l’unanimité chez les suiveurs. À Madrid, c’est évidemment bien différent.

Ceux qui n’ont pu être inclus par manque de places : Raymond Kopa (FRA, 1956-1959), Pirri (ESP, 1964-1980), Vicente del Bosque (ESP, 1968-1984), Jorge Valdano (ARG, 1984-1987), Michel (ESP, 1982-1996), Fernando Hierro (ESP, 1989-2003), Luis Figo (POR, 2000-2005), Roberto Carlos (BRÉ, 1996-2007), Ronaldo (BRÉ, 2002-2007).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK