De la prison requise contre Lucas Hernandez et sa compagne

Lucas Hernandez
Lucas Hernandez - © CHRISTOF STACHE - AFP

Le parquet a requis sept mois de prison contre le défenseur français de l'Atletico Madrid Lucas Hernandez et six mois contre sa compagne pour violences conjugales présumées, ont rapporté lundi les médias espagnols, trois jours après l'altercation nocturne survenue entre les deux jeunes gens.

S'ils venaient à être condamnés, Hernandez (20 ans) et sa compagne n'iraient néanmoins pas en prison, les peines inférieures ou égales à deux ans n'étant généralement exécutées en Espagne qu'en cas d'antécédents judiciaires.

Les deux prévenus ont comparu lundi devant un tribunal de la région de Madrid, a fait savoir la justice espagnole, après cette violente dispute qui a conduit à l'arrestation pendant quelques heures du joueur vendredi matin et au transfert de la jeune femme vers un hôpital pour soigner des blessures légères.

Les autorités judiciaires ont fait savoir que le footballeur et sa compagne n'ont pas déposé plainte l'un contre l'autre mais le parquet, jugeant les faits sérieux, a tout de même décidé de les poursuivre.

"Le parquet accuse le défenseur de l'Atletico Madrid d'avoir commis un délit présumé de violence conjugale et sa partenaire sentimentale d'un délit présumé de violence domestique et d'un délit de blessures légères", a écrit le Tribunal supérieur de justice de Madrid dans un communiqué.

Selon les sites internet des quotidiens sportifs madrilènes Marca et As, les peines requises contre la compagne de l'international espoirs français se répartissent entre quatre mois requis pour le premier délit présumé et deux mois pour le second.

Le dossier, examiné dans le cadre d'une procédure accélérée par un tribunal spécialisé dans les "violences commises contre les femmes", a été transmis à un tribunal pénal en vue d'un procès. D'ici là, les deux jeunes gens ont interdiction d'approcher l'un de l'autre à moins de 500 mètres.

En Espagne, la violence faite aux femmes est devenue une cause nationale depuis qu'une loi spécifique visant à la combattre a été adoptée dès 2004, six ans avant la France. Ce problème figure en tête des priorités politiques et il existe même des magistrats dédiés "à la violence faite aux femmes".

Alors que Lucas Hernandez a repris normalement l'entraînement avec l'Atletico ce week-end, il a été retenu lundi au sein du groupe "colchonero" pour la demi-finale retour de Coupe du Roi prévue mardi soir au Camp Nou contre le FC Barcelone (victoire 2-1 des Catalans à l'aller).

AFP

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK