Adieux houleux pour Griezmann

Antoine Griezmann rêvait sans doute d'un autre adieu, mais des sifflets ont accompagné son dernier match avec l'Atlético Madrid, un triste nul 2-2 sur le terrain de Levante, samedi lors d'une dernière journée de Liga qui a souri à Valence, dernier qualifié pour la Ligue des champions.

Après cinq ans et 257 matches sous le maillot rojiblanco, l'international français n'est d'une part pas parvenu à augmenter son total de buts avec l'Atlético, bloqué donc à 133 unités après cette ultime rencontre. Surtout, il a disputé ses dernières minutes sous les huées des supporters visiteurs, certains n'hésitant pas à hurler "dehors, dehors, dehors".

Certes, son entraîneur Diego Simeone l'a défendu: "Nous devions souligner le travail de ces gladiateurs qui nous quittent, leur plus grand héritage ce ne sont pas les titres gagnés mais leur implication et leur respect", a-t-il dit en référence aussi à l'autre partant Diego Godin. Mais le choix de Griezmann d'annoncer son départ du club après le dernier match à domicile, se privant ainsi d'une ultime apparition devant ses fans, ne passe apparemment pas du côté des supporters.

Place maintenant aux "autres défis" que le champion du monde a dit vouloir relever. Peut-être au FC Barcelone, qui pourrait selon la presse activer sa clause libératoire, ramenée à 120 M EUR le 1er juillet. En attendant, à Levante samedi, il n'y avait pas d'enjeu, la deuxième place de Liga étant déjà acquise aux Colchoneros derrière Barcelone et devant le Real.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK