Robertson en colère : "La VAR provoque le désamour des gens pour le foot"

Dans son discours comme sur son flanc : direct et sans fioriture. Quand il s’agit de donner son avis sur la VAR, Andrew Robertson est cash. Pour le latéral de Liverpool, l’arbitrage vidéo "provoque le désamour des gens pour le foot".

Un tacle bien senti qui survient après un penalty concédé par l’Écossais le week-end dernier face à Brighton (1-1) en Premier League. Une faute peu flagrante à vitesse réelle mais sanctionnée sur base des images vidéo. Pour la 8e fois cette saison, les Reds ont été "victimes" de la VAR.

Pour Robertson, il est temps d’agir pour limiter les dégâts. Pas pour Liverpool, pour le football. "Cela affecte les joueurs, mais cela affecte aussi tout le jeu. J’adorais aller au match, simplement être là et célébrer un but. Cela a un peu été retiré. Maintenant il faut attendre deux ou trois minutes pour voir s’il y avait ou non un hors-jeu. Et pour moi, si c’est aussi serré, alors il faut laisser la décision initiale," détaille-t-il dans The Guardian.

"Beaucoup de personnes avec qui j’ai parlé n’apprécient plus autant le foot qu’avant. Tout est constamment revisionné sur un écran et nous n’obtenons pas la constance que nous cherchons. Le football est un super jeu dont nous sommes tombés amoureux. Et nous l’aimons toujours, c’est important de ne pas perdre cela. Je ne suis pour les changements et il faut vivre avec son temps mais c’est important de se rappeler les valeurs clés qui nous ont fait tomber amoureux du foot", assène-t-il.


 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK