Quel montant arrive dans le portefeuille de Kevin De Bruyne ? On décortique son salaire mirobolant

C’est l’info foot de ce milieu de semaine, Kevin De Bruyne a prolongé son contrat avec Manchester City. Le Diable Rouge se sent chez les Cityzens "comme à la maison" et il adhère complètement à la vision du football de son coach Pep Guardiola. KDB a ajouté deux années supplémentaires à son contrat qui arrive désormais à échéance en 2025.

Quelques heures après l’annonce de cette prolongation, son nouveau salaire a fuité dans le Daily Mail. Le journal britannique parle d’un salaire de 300.000 livres sterling par semaine, soit un peu moins de 350.000 euros tous les sept jours. Un cachet énorme que nous tentons de vulgariser avec Maître Sébastien Ledure, avocat spécialisé en droit du sport.


►►► À lire aussi :
► Kevin De Bruyne prolonge jusqu’en 2025 à Manchester City
► KDB : "Je suis ici comme à la maison et j’ai la même vision du football que Guardiola"
► Jack Grealish épaté par le niveau de Kevin De Bruyne : "Sa dernière passe est incroyable"
► Champions League : Un De Bruyne des grands soirs permet à Manchester City d’émerger face à Dortmund


Ce montant de 300.000 livres par semaine saute aux yeux et a de quoi faire tourner les têtes, mais que représente-t-il et que comprend-il ? "Le package salarial classique qui est offert à un joueur comprend plusieurs choses", introduit Maître Sébastien Ledure.

"C’est bien évidemment le salaire fixe qui lui est payé tous les mois. C’est, éventuellement, une prime à la signature, soit un montant que le club paie au joueur pour le simple fait qu’il signe ou prolonge son contrat. À côté de cette partie fixe, il y a un ensemble de paramètres variables qui vont constituer le salaire 'variable' du joueur. Notamment les primes de résultats, que ce soit un classement, un prix individuel, etc. Il y a également les primes de loyauté, pour le simple fait d’être fidèle au club et de ne pas être transféré ailleurs durant la période du contrat. Et puis, je dirais qu’il y a encore une dernière partie qui est les avantages. Là on parle de mise à disposition d’une voiture, de billets d’avion, etc. Ce sont les avantages de toute nature". "Ça, c’est pour le 'package classique', car après, en fonction des joueurs et de leur réputation, il peut également y avoir des montants particuliers. Soit des sommes qui sont payées au joueur en raison de sa valeur commerciale, l’exploitation de son image. C’est plus rare mais il peut y avoir aussi un intéressement de la part du joueur dans son indemnité de transfert ultérieur. Si le club venait à transférer le joueur ailleurs, celui-ci aurait droit à un certain pourcentage du montant du transfert, de l’ordre des 5% ou 10%. C’est plus exceptionnel mais ça existe. Voilà ce qui vous donne une idée du package salarial global d’un joueur", confie l’avocat spécialisé en droit du sport.

Quel montant arrive dans le portefeuille de Kevin De Bruyne ?

Avec l’équivalent de 350.000 euros par semaine, Kevin De Bruyne va culminer à plus de 18 millions d’euros de gains sur une saison. Un montant qui pourrait faire de lui le joueur le mieux payé de la Premier League. On parle ici de montants bruts car la totalité de cette somme n’arrive pas dans le portefeuille du joueur.

"Sur ce salaire brut, le joueur doit payer des impôts et des cotisations sociales", explique Maître Sébastien Ledure. "Celles-ci, sont retenues par le club sur le montant brut. Généralement, dans les grandes lignes, il y a une règle assez simple qui dit que du brut au net, on est sur du 50-50. Dans la plupart des pays, en Europe, on a une imposition sur ce type de montant qui va être autour des 50%. Mais chaque pays à ses particularités. Exemple chez nous, en Belgique, où des régimes spécifiques existent pour la taxation des sportifs professionnels. Ce qui fait qu’en fonction du pays, le taux d’imposition final peut être différent et un joueur peut se retrouver avec un salaire net supérieur à la moitié de son montant brut".

Si on applique cette règle assez générale du 50/50, Kevin De Bruyne gagnerait donc 175.000 euros net par semaine et 9 millions d’euros nets par saison. Sur base de ces chiffres annoncés par le Daily Mail, KDB resterait le deuxième Diable Rouge le mieux payé. Toujours derrière Eden Hazard, dont le salaire brut est estimé aux alentours des 450.000 euros par semaine.

Précisons que Manchester City a annoncé la signature de ce nouveau contrat avec De Bruyne 24 heures après avoir révélé des pertes financières à hauteur de 145 millions d’euros pour la saison dernière.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK