Quand Rooney chambre ses victimes préférées

Wayne Rooney a marqué le 200e but de sa carrière en Premier League. Un cap symbolique que l'attaquant anglais a franchi face à Manchester City, une équipe qui lui réussit plus bien.

Parfois, l'histoire bégaie et nous propose des images étonnantes. Lundi 21 août 2017, 21h36, Wayne Rooney glace l'Etihad Stadium. Il court mains aux oreilles devant les supporters des Citizens. Quatre ans et demi plus tôt, Wazza, qui évoluait à United, avait déjà frappé dans le même stade, devant la même tribune.

La couleur du maillot et le club ont changé mais la joie du buteur est identique. Comme la réaction des fans. Trois d'entre-eux étaient même installés exactement au même endroit comme le montre un photo-montage qui circule sur le net.

Rooney est-il physionomiste ? Il a en tout cas tweeté que c'était "toujours un plaisir de voir ces visages familiers".

City reste une des victimes préférées de Wayne. Et en plus il choisit les grandes occasions : il a marqué ses 50e, 150e et ... 200e buts en Premier League face aux Skyblues. Sans oublier ce fameux retourné, planté un jour de derby en février 2011, qui avait ouvert les portes du titre à United.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK