Premier League : Un Liverpool revigoré croque Manchester United et rêve encore de Ligue des Champions

La mission s’annonce toujours aussi compliquée mais pas encore impossible ! Alors que Liverpool devait absolument battre Manchester United pour encore espérer rêver de Ligue des Champions, les Reds ont accompli leur mission, renversant des Mancuniens probablement trop présomptueux (2-4). Grâce à cette victoire,  la première à Old Trafford depuis 2014, ils pointent à la 5e place, à 4 petits points de la 4e place détenue par Chelsea...et avec un match en moins. En cas de victoire dans cette rencontre de rattrapage, ils pourraient revenir à 1 point des Blues, alors qu'il ne reste plus que deux matches à jouer. Suspense donc pour le dernier strapontin qualificatif, Jürgen Klopp et ses ouailles n'ont peut-être pas encore dit leur dernier mot.


Manchester United pensait pourtant avoir fait le plus dur en cassant le verrou défensif des Reds après dix petites minutes. Comme souvent, c’est Bruno Fernandes qui s’est chargé de dynamiter l’entame de match, sa frappe (de l’extérieur du pied s’il vous plaît) étant déviée dans ses propres filets par l’infortuné Nathaniel Philipps.

Mais peut-être trop arrogant, trop sûr de ses capacités, United s’est mis à reculer dangereusement, face aux assauts d’abord timides puis de plus en plus saillants des Reds. Et ce qui devait arriver arriva, Diogo Jota, d’une belle madjer, puis Roberto Firmino, plus prompt que Pogba sur corner, permettant aux Reds de rentrer aux vestiaires en menant.

1-2 puis 1-3 même juste après l’entracte. Alexander-Arnold a en effet profité d’une relance catastrophique des locaux pour fusiller Henderson. Et si le portier mancunien a su détourner des poings, Firmino, en vrai renard des surfaces, s’est imposé dans une jungle de jambes pour pousser le cuir au fond des filets.

Et alors qu’on ne donnait plus cher de la peau de Mancuniens  qui avaient sans doute laissé passer leur chance, et que Diogo rate le cadre d'un...Jota (il trouve le poteau d'Henderson), Marcus Rashford s’est chargé de leur redonner espoir, concrétisant à bout portant une merveille de déviation de Bruno Fernandes.

Un but qui ne suffira finalement pas. En fin de match, United a lancé toutes ses forces vers l'avant, s'exposant à une contre-attaque fulgurante. C'est finalement l'inévitable Mo Salah qui s'est chargé de donner au score son allure finale en plantant le but du K.O au bout du suspense.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK