Premier League : Le grand Liverpool n’est plus… et la chute pourrait faire très mal

Il y a un peu plus de cinq ans, Jurgen Klopp est arrivé à Liverpool avec une mission : relancer le club mythique. S’il a finalement réussi en réalisant des performances historiques, la machine semble désormais enrayée, au point où le club anglais n’est même pas sûr de retrouver la Coupe d’Europe la saison prochaine. La faute, notamment, aux performances surréalistes des Reds qui ont gagné tout ce qu’ils voulaient ces dernières années. Analyse.

Un des principes fondamentaux de Klopp a fini par user ses joueurs : l’intensité. Depuis son arrivée, Liverpool court après les objectifs et n’a jamais réellement pu souffler. Dès sa première saison, en 2015-2016, les Reds atteignent la finale de l’Europa League. Un véritable objectif du club. Liverpool échoue en finale face à Séville. Ce n’est que partie remise.

La saison suivante démarre avec un nouveau but : retrouver la Ligue des champions après deux ans d’absence. Objectif réussi pour les hommes de Klopp à la toute dernière journée, obtenant la quatrième place, un point devant Arsenal. Si les Reds ont atteint leurs objectifs, bien aidés par l’arrivée de Sadio Mané, la première pierre d’une situation amenée à se répéter est posée : ils ont dû se battre jusqu’au bout.

Pour le championnat 2017-2018, on reprend une copie quasiment identique : Liverpool se qualifie pour la Ligue des champions à la dernière journée, cette fois devant Chelsea. Point important à noter : le club de la Mersey joue la Coupe aux grandes oreilles en même temps, et ne le fait pas à moitié. Liverpool atteint la finale mais butte sur la dernière marche face au Real Madrid.

Des titres, enfin

La saison 2018-2019 est une saison charnière. L’objectif est clair : reconquérir l’Angleterre, près de 30 ans après. Malgré une saison exceptionnelle, le club anglais échoue à un cheveu du titre à cause de la saison record de Manchester City. 97 points pris en Premier League, Liverpool rate le coche. L’équipe de Klopp se rattrape avec un lot de consolation et non des moindres : le titre en Ligue des champions. Si des débats apparaissaient sur un possible délaissement d’une compétition au profit de l’autre, il n’en a finalement rien été. Les neuf victoires en championnat pour clôturer la saison n’ont pas suffi mais le Graal se rapproche.

La saison dernière fût celle de la délivrance. Enfin diront les fans des Reds. Trente ans plus tard, Liverpool est de nouveau champion d’Angleterre. Finalement, le titre n’aura pas été très compliqué pour les hommes de Jurgen Klopp. Bien aidé par la faiblesse relative de ses concurrents, Manchester City en tête, Liverpool possède 16 points d’avance à la mi-saison. La question n’est pas de savoir si le club de la Mersey sera champion mais plutôt quand. Le club se cherche de nouveaux objectifs pour marquer encore plus l’histoire mais doit rapidement déchanter. En dix jours : Liverpool dit adieu à la Ligue des champions et à son brevet d’invincibilité. La pandémie s’emmêle et le championnat est arrêté. Après la trêve, Liverpool ne gagne que cinq de ses neuf rencontres de Premier League en étant notamment humilié 4-0 sur la pelouse de Manchester City.


►►► À lire aussi : Premier League : Pas de 22e victoire de suite pour Manchester City, battu à domicile par Manchester United (0-2)


Cette saison commençait avec des questionnements qui ont été vite balayés. Malgré l’absence rapide de Virgil Van Dijk pour blessure et la gifle historique reçue à Aston Villa (7-2), Liverpool mène relativement bien sa barque et se retrouve en tête à la fin de la 16e journée. Depuis, tout s’est effondré. Après Van Dijk, Gomez s’est blessé avant que Matip et Henderson ne les rejoignent dernièrement à l’infirmerie. Désormais septième au classement, Liverpool est au fond du trou, et cela risque de ne pas s’améliorer.

Sur ses sept derniers matchs, Liverpool en a perdu six ! Anfield, autrefois forteresse impénétrable est devenue un château de cartes en plein effondrement. Les Reds ont tout simplement perdu leurs six derniers matchs à domicile, une première dans leur histoire ! Pourtant, Liverpool avait réalisé une monstrueuse série de 68 matchs sans défaite dans son antre en Premier League jusqu’à sa défaite face à Burnley il y a quelques semaines.

Nous avons une mentalité, ce n’est probablement pas la mentalité à laquelle nous sommes habitués, mais les garçons veulent gagner des matchs.

Plus de défense, des attaquants en perte de confiance, un gardien moins souverain : Liverpool tombe inexorablement vers des places qui n’étaient plus habituelles pour lui. La chute pourrait même s’avérer fatale à Jurgen Klopp. Sous contrat jusqu’en 2024 en Angleterre, le coach allemand pourrait bien y vivre ses dernières heures. Une fois tous les objectifs atteints, son équipe a petit à petit perdu pied même si tout n’est évidemment pas de son ressort. Certaines voix commencent à murmurer le nom de Steven Gerrard, récent champion d’Écosse avec les Rangers, dans les travées d’Anfield. Un retour de la légende dans son club de cœur aurait de quoi faire vibrer les fans, même si une telle opération ne donne aucune assurance pour l’avenir. Demandez son avis à Frank Lampard.

En attendant, Jurgen Klopp se trouve dans une période de turbulences extrêmes. Mercredi soir, l’Allemand pourrait souffler un bon coup en cas de qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Vainqueur 0-2 à Leizpig au match aller, Liverpool peut se montrer assez confiant. Et si la Ligue des champions sauvait la saison des Reds ? Rien ne semble impossible pour cette équipe.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK