Premier League : Firmino, Pogba, Werner, Kane et Son, les joueurs à suivre pendant le Boxing Day

Si le "Boxing Day" ou la période des fêtes peut être un tournant pour les équipes de Premier League, c’est aussi un moment où la saison des joueurs peut changer de dimension, pour le meilleur comme pour le pire.

Roberto Firmino : une embellie à confirmer

Artisan majeur du retour des Reds au premier plan européen et national, mais pas toujours reconnu à sa juste valeur, l'attaquant brésilien avait disparu des radars en début de saison. Manifestement émoussé, il n'était plus ce pivot du jeu offensif si fluide de Liverpool et sa relation footballistique avec Sadio Mané et Mohamed Salah semblait brouillée.

L'arrivée explosive du Portugais Diogo Jota (7 buts sur ses 10 premiers matches en rouge) l'a aussi un peu éclipsé même si Jürgen Klopp lui a toujours maintenu sa confiance en championnat.

Mais il a été buteur décisif dans le choc contre Tottenham à la 90e minute (2-1) et auteur d'un doublé lors du 7-0 infligé à Crystal Palace, les deux meilleures prestations de la saison pour les Reds et c'est tout sauf un hasard. Une impression à confirmer en cette fin d'année où les leaders avec 4 points d'avance voudront creuser l'écart. Cette magie sous le sapin avant une période du Boxing Day cruciale.

Paul Pogba : garder la tête au présent

Début décembre, son agent Mino Raiola avait joué avec les nerfs du club en disant que le mieux pour Pogba, "malheureux" à United, serait qu'il parte "à la prochaine fenêtre de transfert". Huit jours plus tard, il avait admis qu'un transfert cet hiver était "improbable".

Inconstant, dans une équipe protéiforme et où la concurrence s'est accrue avec Bruno Fernandes ou Donny van de Beek, Pogba sait qu'il est dans son intérêt de ne rien lâcher.

Mercredi, à Everton, il a laissé entrevoir ces moments de brillance dont il est capable, suscitant l'espoir d'une belle fin d'aventure avec un Manchester mais aussi la frustration de ne pas le voir plus souvent à ce niveau. La réponse est en tout cas dans ses pieds lors d'un Boxing Day intense et où les Red Devils voudront jouer les premiers rôles.

Timo Werner : retrouver la lumière

Recrue-phare de Chelsea cet été, l'avant-centre allemand (24 ans) a été l'une des grosses satisfactions parmi les nouveaux venus en Premier League. Mais depuis 9 matches, il n'a plus trouvé les filets, et son équipe a connu un coup de moins bien avec des défaites à Everton (1-0) et Wolverhampton (2-1).

Joueur le plus utilisé des Blues avec 21 apparition sur 22 matches, l'Allemand marque le coup dans un championnat "plus dur" et plus rude qu'il ne pensait, comme il l'a récemment admis sur le site du club. Décalé à gauche par les bonnes prestations d'Olivier Giroud ou Tammy Abraham dans l'axe, Werner n'évolue pas non plus dans le registre où il brillait à Leipzig.

Déjà éliminés de la Coupe de la Ligue, Chelsea et Werner ont eu six jours de break pour la première fois depuis mi-septembre. L'occasion pour l'Allemand de se relancer et de se projeter vers 2021 où se déroulera aussi l'Euro avec l'Allemagne.

Harry Kane et Son Heung-min : les deux ne font plus la paire

Irrésistible en début de saison, le duo infernal de Tottenham connaît des ratés depuis quelques matches et ce sont tous les Spurs qui souffrent. Seize buts et treize passes décisives toutes compétitions confondues pour l’Anglais, quatorze et sept respectivement pour le Sud-Coréen, et surtout déjà 11 buts en championnat où ils ont combiné, Kane et Son ont vraiment porté Tottenham à bout de bras.

Dans une équipe qui a désormais adopté le jeu de contre-attaque "à la Mourinho", la vision du jeu et la qualité de passe du premier, la vitesse et la technique du second, constituaient un mélange détonnant qui avait placé les Londoniens au sommet de la Premier League.

Retombés à la 6e place, les Spurs espèrent que le Père Noël aura redéposé un peu de cadeaux.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK