Patrice Evra fête ses 40 ans : retour sur les frasques d'un joueur sans langue de bois

Patrice Evra, l’un des plus gros 'boute-en-train' du football du 21e siècle fête ses 40 ans ce 15 mai ! S’il a été l’un des hommes forts du tout bon Manchester United de la fin de la 'décennie 2000', il s’est également fait remarquer pour ses frasques en dehors des terrains. De nombreuses vidéos publiées sur les réseaux sociaux ont fait le buzz, dont un mémorable et non moins douteux extrait durant lequel il donne la fessée à un poulet mort…

Retour sur les extravagances d’un personnage qui casse les codes sans langue de bois.

Une belle carrière

On ne peut pas évoquer Patrice Evra sans d’abord parler de sa jolie carrière ! Le Français a connu neuf clubs dont les plus marquants sont sans doute Monaco, Manchester United et la Juventus de Turin. De son passage à Marseille on retiendra plus son coup de sang face à Guimaraes, mais nous l’évoquerons plus tard.

Patrice Evra c’est cinq titres en Premier League, une Champions League, trois Coupes de la Ligue Anglaise, trois titres de champion d’Italie, deux Coupes de la Ligue Italienne, et bien d’autres encore. Un palmarès étoffé en club, moins en équipe nationale avec laquelle tout n’a pas toujours été rose. Mais il a malgré tout disputé 81 rencontres sous le maillot des Bleus.

En club, son total se porte à 725 rencontres disputées. Tout de même 51 buts marqués mais aussi cinq cartons rouges reçus (trois directement). Cela peut sembler peu pour un joueur de son caractère, mais le talentueux arrière gauche a développé un jeu plutôt propre au fil des années. Sa plus belle saison restant sans doute celle du titre en Ligue des Champions avec Manchester United, en 2007-2008.

Depuis sa retraite officielle le 29 juillet 2019, Evra désire se reconvertir en tant qu’entraîneur.

Du fiasco de Knysna aux réseaux sociaux en passant par le pétage de plombs marseillais

3 images
Patrice Evra juste après son pétage de plombs © AFP

Avant de poster ses petites vidéos parfois très drôles, parfois très bizarres, quelques fois douteuses, Patrice Evra avait déjà fait parler de lui pour d’autres raisons que son football.

L’épisode de la grève de l’équipe de France à Knysna en plein mondial en fait partie ! Alors capitaine des Bleus, Patrice Evra a porté le chapeau du fiasco français lors de cette Coupe du Monde sud-africaine. Il était chargé de lire la fameuse lettre rédigée par l’équipe devant les médias, lecture finalement prise en charge par Raymond Domenech. Un épisode très médiatisé à l’époque, qui n’a pas joué en sa faveur dans l’opinion publique.

Autre moment gravé dans les mémoires, le coup de sang du joueur en 2017 alors qu’il était à Marseille. Pendant l’échauffement avant une rencontre d’Europa League contre Guimaraes, le joueur a craqué et asséné un coup de pied à un "supporter" marseillais, que le joueur accuse depuis de propos racistes. Si on peut bien évidemment comprendre le fait qu’un joueur ou n’importe qui d’autre ne puisse pas tolérer ce genre de propos, il est tout aussi évident qu’un joueur n’a pas le droit de se faire justice lui-même, encore moins de manière violente. Ce coup de sang signera la fin de l’aventure marseillaise d'Evra, mais aussi de façon plus officieuse la fin de sa carrière. Un petit détour à West Ham, un autre à Brentham mettront officiellement fin à celle-ci.

Mais depuis plusieurs années c’est aussi et surtout sur internet que le Français se fait remarquer. Il poste des messages engagés, contre le racisme par exemple. Mais il s’est aussi créé un personnage au fil des ans… En général il ne porte qu’une seule chaussure ou pantoufle, et hurle à tout va "ILoveThisGame". Déguisé en Bob Marley, en chevalier ou en animal, tentant toutes sortes d’aventures à Dubaï, essayent de nouveaux bolides, tout y passe.

Il n’hésite pas à afficher des anciens coéquipiers, toujours avec un trait d’humour… Et il n’utilise jamais la langue de bois, et en oublie parfois d’être mesuré. Comme dans cette vidéo où il se met en scène avec un poulet mort pour Thanksgiving… Il lèche la patte de l’animal, lui donne une fessée. Personne n’a jamais bien compris le but ni le sens de cette capsule.

Souvent dans la provocation, dans de superbes palaces, avec une protection dentaire en or, avec des bijoux extravagants, des animaux sauvages, Evra veut se faire remarquer. Il possède plus que 7.400.000 abonnés sur Instagram… Cela plaît donc à un certain public. Il faut dire que s’il frôle souvent avec l’indécence, il peut se montrer drôle mais aussi attachant quand il aborde des sujets plus sérieux. Le personnage a deux visages et aucune limite, loin de la communication lissée du bord terrain. Et pour les 40 ans du bonhomme, il y a fort à parier que la petite vidéo postée sera épicée.

"Florilège" des capsules d’Evra

ckquote>
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK