Les chiffres du sacre en Premier League du Manchester City de De Bruyne et Kompany

93 buts marqués, 28 victoires en 33 rencontres, le titre de Manchester City en Premier League ne souffre d’aucune discussion. Retour sur le parcours exceptionnel des hommes de Pep Guardiola.

1er février 2016. Alors que les Citizens de Manchester courent toujours après la surprise Leicester, les dirigeants du club annoncent l’arrivée de Guardiola pour la saison suivante. L’entraîneur espagnol emmène dans ses bagages plusieurs de ses plus fidèles serviteurs : Domenec Torrent, Carles Planchart, Lorenzo Buenaventura et Manel Estiarte. Le début d’une nouvelle ère…

Pour combler les lacunes de l’institution du nord de l’Angleterre, Guardiola et son staff font le ménage. Exit les Joe Hart, Wilfried Bony, Samir Nasri… L’ancien mentor du Bayern Munich et de Barcelone prône le renouveau. Gabriel Jesus, John Stones et Leroy Sané doivent permettre à City de passer un cap sur le plan européen.

Des débuts compliqués

Rapidement relégués derrière les insaisissables Blues de Chelsea, les Citizens terminent la saison à la 3ème position, avec, en prime, une élimination prématurée et décevante en 1/8èmes de finale de la Champions League contre Monaco. L’heure pour Guardiola d’accélérer les choses. Une nouvelle vague de transferts voit le jour : Ederson, Kyle Walker, Danilo et Benjamin Mendy doivent venir renforcer une défense toujours fragile.

Pour son premier match de la saison 2017-2018, Guardiola installe un 3-5-2 déstabilisant pour la défense de Brighton. Le partage contre Everton vient cependant jeter les premiers doutes sur ce système. Face à Bournemouth, l’entraîneur espagnol s’adapte donc et propose une variante, avec un 4-3-3 qui laisse Kevin De Bruyne dans une position plus axiale. Cette facilité à changer de système constituera une des forces de frappe des Skyblues cette saison.

Un rouleau compresseur en marche

Le déclic se produit début septembre. Face à Liverpool, le Roi De Bruyne rayonne et permet à City de coller un score de forfait aux hommes de Jurgen Klopp. Un tarif qui devient habituel pour les adversaires : 6-0 contre Watford, 5-0 contre Crystal Palace,… Le jeu produit par les joueurs de Manchester éblouit les admirateurs du ballon rond.

Avec David Silva et De Bruyne à la baguette, Raheem Sterling et Sané pour dynamiter les flancs et Sergio Aguero et Jesus pour mettre la balle au fond, les automatismes se forgent rapidement. Alors que l’arrière-garde constituait le plus gros problème des Cityzens la saison passée, elle est maintenant à la base de la réussite des hommes de Guardiola. Sur les 33 premières rencontres de cette saison, Vincent Kompany (15 titularisations) et les siens n’ont encaissé que 25 buts, soit la meilleure défense actuelle de Premier League.

Un titre et une League Cup s'ajoutent donc au palmarès...

Fort d’une stabilité défensive enfin retrouvée, Manchester City enchaîne alors 18 victoires d’affilée, un record en championnat. Une série stoppée la veille de la nouvelle année à Crystal Palace, où les Mancuniens concèdent un triste partage blanc. La première défaite, elle, aura lieu à Anfield, lors d’un duel épique entre Klopp et Guardiola (4-3).

Elle n’inquiétera toutefois pas les ardeurs des Skyblues, tout simplement au-dessus de tous leurs adversaires. Seul petit ombre au tableau est l'échec lors de la 32ème journée de championnat. Les Cityzens avaient l'occasion de fêter le titre face à Manchester United à domicile. Après avoir mené 2-0 au repos (avec notamment un but de Vince The Prince), Manchester City va s'effondrer en deuxième période et s'incliner 2-3. Un petit accident de parcours en Premier League sans conséquence toutefois. Une semaine plus tard, City décroche bien le titre grâce à sa victoire à Tottenham et au revers surprise des Red Devils à domicile face à West Bromwich.

Les hommes de Guardiola empochent donc le 5ème titre de l’histoire du club. Déjà vainqueurs de la Coupe de la Ligue anglaise, De Bruyne et Kompany réalisent un bien joli doublé cette saison.

Sur la scène européenne, par contre, il y a comme un goût de trop peu avec une élimination en quarts de finale de la Ligue des Champions face à Liverpool.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK