Leander Dendoncker, le réveil du milieu

Leander Dendoncker trouve enfin ses marques et du temps de jeu à Wolverhampton. Après des mois compliqués - rythmés par quelques rares apparitions - l'ancien anderlechtois revit. Il a su se montrer patient. Il a travaillé dans l'ombre et en récolte les fruits depuis quelques semaines.

"Je ne peux pas nier que le début a été difficile", confie-t-il dans Het Laatste Nieuws. "Les dernières semaines, cela a été mieux. J’essaie de donner le meilleur de moi-même. Je vais continuer à faire mon truc."

Le Diable rouge (90 minutes en Coupe du Monde) ne s'en cache pas, il a douté. "Bien sûr, j’ai pensé à un départ. Tu y penses automatiquement. Je n’étais pas venu ici pour ne pas être dans la sélection. J’ai essayé d’être prêt pour saisir ma chance au moment où elle se présenterait."

Le déclic s'est produit le 29 décembre à Wembley contre Tottenham. Pour la première fois Nuno Espirito Santo le titularise au milieu. Aligné à son "véritable" poste, il rayonne pendant plus d'une heure. Au point que son coach prolonge l'expérience. Depuis, il a accumulé 338 minutes. Soit 64% de son total depuis le début de la saison (572 minutes). 

Ce nouveau départ est une demi-surprise. Dendoncker n'a jamais été un défenseur central. Son éclosion au plus haut niveau, Leander l'a connue au milieu de terrain. Son duo avec Youri Tielemans a fait des merveilles à Anderlecht lors de la saison 2016-2017. Une fois son acolyte parti à Monaco, le joueur de Passendale a "dépanné" en défense centrale. Sans jamais s'y épanouir.

Alors bien sûr, cette polyvalence lui a ouvert les portes des Diables, du Mondial russe et de la Premier League. Mais elle l'a peut-être aussi desservi sur le long terme. Sa dernière saison au Sporting n'avait pas été une grande réussite. Et le joueur l'affirme lui-même : "je peux jouer en défense, mais je suis plus à l'aise dans l'entrejeu".

Débarqué avec l'étiquette de défenseur central dans les West Midlands, Dendoncker n'a pas trouvé sa place dans la meute du Molineux Stadium. Le Loup est en train d'opérer sa mue. Tottenham, Manchester City, Liverpool (en Cup) et Leicester, les titularisations s’enchaînent face à des équipes du top. Et les résultats suivent avec trois victoires.

Aux côtés de Ruben Neves et Joao Moutinho, Dendoncker fait son trou dans le triangle médian. Il endosse avec plaisir le rôle de box-to-box. Il met sa présence physique et son placement au service de ses équipiers. Les suiveurs de Wolverhampton le découvrent. Et ce n'est peut-être que le début.

Quatre matches, c'est peu pour tirer des conclusions définitives. Mais tout indique que si notre compatriote doit viser plus haut, il devra le faire dans l'entrejeu. C'est comme médian qu'il s'est révélé. C'est au milieu qu'il s'est réveillé. C'est à ce poste qu'il devrait s'affirmer pour de bon.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK