Vincent Kompany rechute mais refuse la pitié !

Today was a bad day for me. My body feels invincible - the best it's ever been - but i'm challenged by a number of...

Posté par Vincent Kompany sur samedi 26 décembre 2015

Face à Sunderland ce samedi après-midi, Manuel Pellegrini relance son capitaine Vincent Kompany à la 61e minute de jeu. Le Diable rouge est redescendu à peine dix minutes plus tard, touché au mollet. City s'est imposé 4-1 contre Sunderland.

Après le match, Manuel Pellegrini a exprimé son ressenti : "Oui, c'est un gros problème. Il faut prendre le temps de comprendre ce qui vient de se produire."

Kevin De Bruyne a eu une pensée pour son capitaine et compatriote après son excellent match : "C'est difficile pour lui car il a énormément travaillé pour revenir. Tout semblait en ordre dans la semaine. Mentalement, ce sera complexe pour lui mais nous lui apporterons le soutien nécessaire."

"Mon corps se sent invincible mais je me bats contre des petites blessures. Je ne demande à personne de ressentir de la pitié pour moi. Ma mentalité n’a pas changé, je vais continuer de me battre. Beaucoup d’amour à tous ceux qui me soutiennent"
, a précisé Vincent Kompany sur sa page facebook.

La traduction complète de la publication de Kompany :

"Aujourd’hui était une mauvaise journée pour moi.

Mon corps me paraissait invincible –meilleur qu’il ne l’a jamais été- mais je suis gêné par un certains nombres de petites blessures. Ca me frustre plus que les grosses blessures que j’ai eu par le passé mais je vais finir par passer au-dessus.

Il y a des choses bien pires dans la vie et évidemment, je n’oublie jamais ça. Donc je ne demande certainement pas de la pitié des gens et j’espère que vous n’en avez pas de toute façon. C’est ma manière de communiquer ma situation à ceux qui se posent la question.

J’ai fait beaucoup de sacrifices pour arriver où j’en suis aujourd’hui et le football est tout pour moi. C’est pour ça que je me bats autant. Je veux devenir le meilleur défenseur du monde et je veux que Manchester City et la Belgique deviennent le meilleur club et la meilleure équipe nationale du monde. Je ne vais pas laisser tomber ce rêve. Les blessures continuent de m’empêcher de faire évoluer ce rêve de la manière dont je le souhaiterais mais ça ne m’empêche pas de progresser. Je vais me remettre de ça et je vais revenir plus fort.

Mon état d’esprit reste inchangé et je vais me battre pour ce que je mérite, mes meilleurs années dans le football.

Beaucoup d’amour à tous ceux qui me soutiennent.

Je vous souhaite à tous le meilleur pour 2016. Faisons de cette nouvelle année une magnifique année."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK