Klopp: "Toutes les choses qu'on ne devrait pas faire, on les a faites ce soir"

Le champion en titre, Liverpool, a été écrasé dimanche par Aston Villa (7-2) pour la 4e journée de Premier League, au cours d'un match où il a "perdu le fil" après l'ouverture du score adverse, a estimé Jürgen Klopp.

Dès la 4e minute, après un dégagement raté d'Adrian, le gardien remplaçant des Reds, Ollie Watkins, finalement auteur d'un triplé en 39 minutes, a donné l'avantage à une équipe de Birmingham très en verve.

"Notre réaction (après le premier but) n'a pas été bonne, on a perdu le fil", a regretté le coach allemand.

"Dès la première période, on pouvait voir que notre langage corporel était négatif", a-t-il admis tout en pointant du doigt la faillite du "contre-pressing" -le pressing dès la perte du ballon- qui fait habituellement la force de son équipe.

"Dans leur dernier tiers, notre créativité a été bonne (...) mais chaque balle qu'ils ont récupérée a fini en contre-attaque, donc notre protection (de la défense par les attaquants et les milieux) a été insuffisante", a-t-il expliqué.

Liverpool, qui avait remporté ses trois premiers matches, pointe à la 5e place du classement, à égalité de points avec son bourreau du jour, 2e grâce à sa différence de buts.

Lors d'un match où rien n'a été en sa faveur et où sa défense était aux abonnés absents, Liverpool était déjà mené 4-1 à la pause.

Même Jürgen Klopp en a ri sur la touche après le 6e but de Jack Grealish (6-2, 66e), le troisième inscrit par le club de Birmingham sur une frappe déviée par un défenseur des Reds.

Privé dans les cages de son gardien brésilien Alisson, blessé, et de l'attaquant sénégalais Sadio Mané, atteint du Covid-19, Liverpool n'a pas non plus pesé vraiment en attaque, malgré le doublé de Mohamed Salah (33e, 60e).

Klopp a également félicité Aston Villa qui "a joué vraiment bien ce soir et nous a forcés à faire toutes les erreurs que nous avons commises. Ils étaient sur un nuage et nous on était ouverts. Toutes les choses qu'on ne devrait pas faire, on les a faites ce soir", a-t-il résumé.

"On ne peut s'en vouloir qu'à nous-même et maintenant j'ai un peu de temps pour trouver les bonnes paroles à dire aux gars quand ils reviendront" de la trêve internationale, avant d'aller défier le leader Everton à Goodison Park pour la prochaine journée, le 17 octobre.

Liverpool n'avait plus encaissé 7 buts en championnat depuis une défaite sur le même score contre Tottenham en 1963. Jamais un champion anglais sortant n'avait pris 7 buts depuis un 7-1 encaissé par Arsenal à Sunderland en 1953.

Un peu plus tôt dans l'après-midi, une autre rencontre avait connu un scénario complètement fou: défaite de Manchester United 6-1 à Old Trafford contre Tottenham, après avoir mené 1-0 au bout de deux minutes de jeu.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK