Déviation malheureuse pour Dendoncker avec les Wolves, Man Utd n'y arrive pas contre West Ham

Battu (2-0) à West Ham, après une prestation une nouvelle fois décevante, Manchester United se voit distancé par le wagon de tête après la 6e journée de Premier League.

Provisoirement 7e avec 8 points en 6 matches, les Red Devils n'auront pas profité longtemps de l'embellie entrevue la semaine dernière avec le succès contre Leicester (1-0) et contre Astana en milieu de semaine sur le même score en Ligue Europa. West Ham, 4e avec 11 points, prend la roue de Leicester (3e), qui le devance à la différence de but, à deux longueurs de Manchester City, 2e.

Plus encore que le bilan comptable, c'est l'impression d'équipe dans le brouillard donnée par Manchester qui inquiète. Les absences sur blessures de Paul Pogba ou d'Anthony Martial, à laquelle est venue s'ajouter celle de Marcus Rashford, sorti après une heure de jeu en boitant, sont certainement un facteur.

Mais l'attaquant international anglais avait de toute façon été une nouvelle fois très décevant, l'image de ce ballon cafouillé alors qu'il partait au but vers la 20e minute. Il a fallu attendre la 57e minute pour voir un semblant d'action bien construite mais elle a abouti à une frappe en angle fermé sans grand danger de Scott McTominay.

Harry Maguire a aussi raté une énorme occasion à la 68e, ou plutôt Lukasz Fabianski a réalisé une superbe parade, mais c'est à peu près tout ce qu'il y a à mettre à l'actif des Mancuniens offensivement.

Le manque d'agressivité flagrant quand Mark Noble a pu contrôler, se retourner, réfléchir plusieurs secondes à ce qu'il allait faire alors qu'il était à 25 mètres des buts, au début de l'action qui a amené le bel enchaînement d'Andriy Yarmolenko juste avant la pause (1-0, 45e), est pour le moins embarrassant.

Le deuxième but, sur un coup-franc direct à six minutes de la fin, ne doit, lui, rien à personne, mais la mine dépitée de Ole Gunnar Solskjaer sur le banc dans les derniers instants du match montre l'ampleur de la tâche pour l'entraîneur norvégien de United.

Wolverhampton reste lui aussi dans une mauvaise passe. La situation est bien plus inquiétante que les Mancuniens avec une avant-dernière place au classement et surtout aucune victoire. Ce dimanche encore, les Wolves ont partagé 1-1 contre Crystal Palace. Titulaire, Leander Dendoncker a été le protagoniste malheureux sur le but de Palace en déviant une frappe tendue dans son propre but. Remplacé à la 65e minute, il a vu depuis le banc l'égalisation in extremis de son équipier Diogo Jota (90e+5). En face, Christian Benteke a débuté la rencontre sur le banc et est monté au jeu à la 69e minute.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK