Contrat de Kevin De Bruyne : Quand le joueur négocie avec proches et conseillers plutôt qu’avec les agents

En paraphant une prolongation de contrat avec Manchester City, Kevin De Bruyne est parvenu à renégocier son salaire à la hausse. Des discussions finalement assez longues (sur plusieurs semaines) et intenses menées par le Diable Rouge et son père. Car c’est une tendance du moment dans le football, certains joueurs se détournent des traditionnels agents préférant leur entourage familial et le recours à des avocats ou des fiscalistes spécialisés dans le domaine.


►►► À lire aussi :

► Quel montant arrive dans le portefeuille de Kevin De Bruyne ? On décortique son salaire mirobolant
► Kevin De Bruyne prolonge jusqu’en 2025 à Manchester City
► KDB : "Je suis ici comme à la maison et j’ai la même vision du football que Guardiola"
► Jack Grealish épaté par le niveau de Kevin De Bruyne : "Sa dernière passe est incroyable"


 

Depuis la mise sous mandat d’arrêt de son ex-agent Patrick De Koster, Kevin De Bruyne a changé la manière dont il gère ses propres intérêts. Le Diable Rouge négocie maintenant en compagnie de son père, Herwig De Bruyne, et de différents spécialistes (avocats, fiscalistes, etc.).

"Les joueurs d’élites sortent effectivement du modèle où, traditionnellement, leur agent leur disait : tu ne t’occupes de rien, sauf de jouer au football, je m’occupe de tout. Et où à la fin, les joueurs se sont rendu compte que parfois, souvent, ils n’étaient pas très au courant de leur situation contractuelle et de l’argent liés aux différents contrats qu’ils ont signés", explique Maître Sébastien Ledure, avocat spécialisé en droit du sport.

Les joueurs reprennent le contrôle intégral de leur carrière

"Le modèle 'old school' c’était l’agent qui contrôlait tout mais qui malheureusement n’était pas toujours transparent vis-à-vis de son joueur parce que parfois, il travaille à la fois pour le joueur et pour le club en même temps. Il y avait un conflit d’intérêts inhérent. Mais maintenant, le modèle d’accompagnement des joueurs se professionnalise. Le phénomène a déjà commencé il y a quelques années. En Belgique, Eden Hazard a été un précurseur. Et à l’étranger, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann étaient les premiers. Les joueurs sont en train de reprendre le contrôle intégral de leur carrière. Souvent ils sont aidés par un proche familial et ils font appel à des experts pour avoir des conseillers qui ne travaillent que pour eux et que dans la défense de leurs intérêts".

Et selon notre interlocuteur, cette tendance va prospérer dans le futur proche. "Oui, cette évolution va probablement continuer à s’accentuer dans les années à venir", conclut Maître Ledure.


►►► À lire aussi :

► 25 ans après l’arrêt Bosman, les joueurs doivent encore "prendre le contrôle" de leur carrière


Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK