Après plusieurs pétages de plombs, Kamara est banni de Fulham

L'attaquant de Fulham Aboubakar Kamara traverse en ce moment une crise d'envergure. Le Français (qui est passé par Courtrai de 2015 à 2016) a été suspendu indéfiniment par son club après avoir enchaîné les écarts. 

Episode 1 : "J'ai envie de le tuer"

Tout a commencé par une histoire de penalty. Fin décembre, Fulham dispute face à Huddersfield un match crucial dans la lutte pour le maintien. Dans les dix dernières minutes de jeu, alors que le score est toujours de 0-0, les Cottagers obtiennent un penalty. Aboubakar Kamara décide alors de désobéir aux consignes de son manager Claudio Ranieri et s'empare du ballon pour tirer le penalty à la place de l'ex-Anderlechtois Aleksandar Mitrovic. Kamara manque la cible. Heureusement il sera sauvé par ... Mitrovic qui inscrit le seul but (victorieux) du match dans les arrêts de jeu. Fulham gagne mais la pilule ne passe pas du côté du coach. "C'est incroyable, il ne m'a pas respecté, ni le club, ni l'équipe, ni le public (...) J'ai envie de le tuer", déclare Ranieri après le match. 

Episode 2 : Le yoga qui tourne mal

La semaine dernière, alors que Kamara doit retrouver la confiance du manager italien, il s'enfonce un peu plus. Claudio Ranieri propose à son équipe une séance de yoga. Mais la session ne va pas rabibocher les deux attaquants. Que du contraire... Apparemment, Kamara et Mitrovic en seraient venus aux mains. 

Episode 3 : Bagarre et police au centre d'entrainement

Lundi dernier, rien ne va plus pour Aboubakar Kamara. Loin d'être calmé, le Français est arrêté par la police britannique au centre d'entrainement de Fulham. La raison ? Une bagarre de plus. "La police a été appelée au centre d'entraînement lundi peu après 17h pour une bagarre (...) Un homme, la vingtaine, a été arrêté pour préjudice corporel", écrit la police dans son communiqué.

D'après le Daily Mail, Kamara se serait présenté au centre d'entrainement pour clarifier sa situation et s'expliquer avec un membre de la direction (Alistair Macintosh). Il aurait attaqué un garde de sécurité qui tentait de l'arrêter.  

Dans la foulée, Fulham n'a pas tardé à réagir et a décidé de bannir Kamara. "La personne arrêtée est bannie indéfiniment du centre d'entraînement et de toutes activités liées au club", explique le communiqué de Fulham.      

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK